dimanche 20 septembre 2020


Textes
Titres
Interprètes
Posteurs

Vous recherchez des paroles de chansons
   


I'm Somebody

Télécharge la Sonnerie de "I'm Somebody"

Interprete : DIAM\'S

Langue : Francais
Genre : Rap
Album : S.O.S.
Année : 2009



Texte :

J’ai passé 28 ans de ma vie à rechercher un équilibre
Pourtant libre de mes tripes, je me sentais toujours vide,
Prisonnière de mes tourments,
j’aurais tout fait pour qu’on m’libère,
Adolescence sans père, ma mère blindait le frigidaire.
Crise identitaire, je n’me sentais pas française.
Peu m’importait la 2e guerre, la Marseillaise et Louis XVI.
J’suis pas d’ici moi, c’est écrit sur mon passeport,
J’veux être MC moi, et je n’serai jamais Bachelor.
Toujours en marge quand les minettes
portaient jupes et barrettes,
Mon baggy était large, bagarreuse!
Eh mec! Rien ne m’arrête!
Assoiffée par l’interdit, j’étais rebelle sans le savoir,
La paix et l’âge m’ont adoucie
alors j’ai comme trouvé à boire.
Le ventre plein, j’avais la rage au coeur du bide
Et le coeur sur la main,
j’crois qu’ j’suis généreuse depuis qu’j’suis p’tite,
Sans vantardise aucune,
c’est juste que c’est dans ma nature,
J’avais beau jouer les dures,
dans le fond j’n’étais qu’une plume.

I am, I am, I am, Somebody...

1 mètre 68 de hauteur,
40 centimètres de largeur,
Moi j’étais tout sauf un moteur
pour les p’tits mecs en chaleur,
Alors, en manque de regards,
car les copines avaient la cote,
J’ai mis un pied dans l’espoir et l’autre dans le Hip-Hop.
Mon ambition: rapper mieux que tous ces p’tits rappeurs,
Qui me disaient :
t’as vraiment pas la gueule de l’emploi, ma gueule !
Un premier album cartonné dans trop de presse,
J’étais l’échec en personne, en galère, j’avais des dettes,
Petite babtou, abîmée, le cheveu noir, le regard pur,
J’ai perdu ma dignité, séquestrée dans la nature.
Tu connais ma souffrance,
elle m’a rendue Brut de Femme,
Je n’aimais plus mon apparence
alors j’me suis rasée le crâne !
Un côté Pink, un côté punk, en tout cas pile à côté,
Si les Kate Moss prennent de la coke, bah, je suis moche !
Un côté fille, un côté thug, un côté “style à voter”
Si le rap, c’est de l’argent et bah ! j’suis la boss !

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...

En 2003 c’est le come back,
“DJ” fait danser les campings,
Mes délires dérangent le rap
mais je fais danser les Antilles,
En Afrique je me régale, du Gabon au Sénégal,
Banlieusarde en Nike
je me balade dans la jungle en Guyane,
Sur le territoire français, j’accumule les petites scènes,
Je rappe, je cours, le public hurle,
c’est pour ça que je suis faite,
J’aime trop les gens,
ils m’donnent tout l’amour dont je manquais,
Puis je rencontre mes légendes Joey Starr et Kool Shen,
En Tunisie, dans le désert, au Maroc, je joue mes titres,
Et en guise de dessert en Algérie j’me sens à Chypre.
Premier gros chèque, j’achète un appart’ à ma mère,
Trop chère la villa sur la mer mais ça, ça viendra après.
On me regarde quand je lézarde, on me shoote en loisirs,
Pour ça qu’je tape des photographes
et qu’je casse tout chez “Voici”.
Ces salauds ne m’auront pas,
durant une année sous la Lune,
Je disparais des spotlights et je retourne dans ma bulle...

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...

En 2006, je suis sur scène avant la sortie de l’album,
Quand les médias me dégomment, le public est mon atoll,
Auprès d’eux je me sens mieux, à leurs yeux j’ suis BIG,
Alors j’ fais de mon mieux, pour pas devenir droguée et VIP,
Boostée par DJ Dimé, partout même dans les stades,
Belgique et Suisse sont bouche bée
devant le clash avec Marc.
Quand on m’attaque, bah, bah,
je dégaine ma calculette,
Qu’ils se rappellent du chiffre
qu’a fait mon single la boulette...
Avec le coeur, je fais du rap et je m’éclate avec la foule,
En première page de tous les mags,
je me retrouve avec la trouille!
Mais au Cameroun je me rends compte
que la France c’est l’Alaska,
Internet a fait de moi une star jusqu’à Madagascar.
La chaleur en Côte d’Ivoire, les couleurs à Tahiti,
Nouméa, les sages Kanaks qui me parlent de la pluie,
Je survole la Réunion, la mer en hélicoptère,
Plus tard je comprendrai
qu’elle est plus belle vue de la Terre.

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...

Nous voici fin 2007,
j’me retrouve seule dans mon appart’,
Dans ma tête c’est le casse-tête,
j’ suis millionnaire en dollars, J’me sens coupable,
c’est beaucoup trop pour mes p’tites épaules,
Dieu est-il si bon que ça? Ai-je vraiment rempli mon rôle?
Alors je cherche des réponses,
à mes doutes, mes cicatrices,
Petite star, je suis finie, vu de la clinique psychiatrique,
J’en sors en vrac, les médocs me montent au crâne,
Aux Victoires de la Musique,
ma gloire me monte aux larmes.
Alors je fuis, je voyage, Ile Maurice et Bali,
Je rêve autant des Maldives que de marcher au Mali,
Mes amis me soutiennent, me motivent et me guettent,
Et ma mère cache sa peine
sous des milliards de “Je t’aime”.
J’ suis à cours de force quand dans la rue on me désigne,
J’aime l’amour que l’on me porte,
mais pas que l’on me surestime,
Ça me gêne tous ces regards, ces filles en larmes quand
elles me croisent,
La gloire des médias me dépasse,
donc désormais je la toise.

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...

A l’heure qu’il est, j’écris ce titre, le coeur rempli de
périples,
Sur mon Blackberry, car Barack m’a fait aimer le mérite.
4 novembre 2008, je m’envole pour l’Amérique,
Dans les rues de NYC, je vis un moment historique,
Des touristes, des visas, l’Amérique change de visage,
Plus personne n’se dévisage, on est fier d’son héritage!
La politique de l’espoir me remplit de combats,
Moi aussi j’veux y croire, moi aussi j’suis du Kenya!
Moi aussi j’veux me battre et puis aider les démunis,
Dans le monde, si je le puis et dans mon pays désuni,
Loin de Bastille, du 6 mai, des écharpes, des lacrymos,
Je me revois criant “Sarko, facho, le peuple aura ta peau”!
Le Fisc sait qu’j’ai fait un chèque d’un million d’euros à l’Etat,
Mais si Dieu l’veut, ça servira aux écoles et aux malades,
Je me revois chez la comptable et le contrôleur fiscal,
Je comprends qu’j’ai pris du grade et que ma place est
confortable.

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...

2009, je sais qu’ma force n’est pas seulement sur la scène,
Mais aussi proche d’Amnesty que du Secours Populaire,
Merci aux radios et télés de m’avoir servi de tremplin,
A la presse et Internet malgré leur nombre de pantins,
Désormais qui m’aime me suive,
les médias font ce qu’ils veulent.
Libre à vous de me jouer ou pas, je m’en fous des singles,
Ce qui m’importe en vrai c’est que ma musique me rapporte,
De la chaleur humaine, loin des clashs de mon Hip-Hop.
Je n’veux plus que l’on m’observe, je veux juste que l’on accepte
Que ce qui prime ce sont mes textes, pas la couleur mon survêt’!
Je n’veux plus de vos débats de merde le soir à la télé,
C’est un combat de mère que je mène, c’est un combat d’épée.
Donc je me fous de ton forum, le seul que j’aimais c’est le mien,
Et les équipes sur les Skyblogs, qui me suivent au quotidien.
A toutes les lettres que j’ai lues, auxquelles je n’ai pas répondu,
Je l’avoue c’était tendu,
des milliers pour une seule plume !
Mais grâce à Dieu j’ai compris que le succès est éphémère,
Que la presse et les télés ne doivent servir qu’à faire la paix.
A tous les paparazzi qui aimaient shooter ma cellulite,
Messieurs, allez plutôt shooter ce qu’on nous cache en Afrique.
Et pour tous ceux qui me sont chers :
je me sens mieux dans le noir,
Donc je s’rai souvent en concert si vous désirez me voir.
Allume ton briquet dans la salle, ça éclairera l’Afrique,
Je viens pour obtenir la palme de la meilleure pompe à fric,
Quand les rappeurs se matent le torse pour tomber les gamines,
J’me dis qu’peut-être le rap est mort,
peut-être faudrait qu’je le réanime...
Mais heureusement y’a toujours 2-3 trucs sur Booska-p,
En 13 ans, j’en ai vu tant palper, se tâter,
Entre une Féfé, une Merco, ils voulaient jouer les Cainri,
Aujourd’hui ils sont tout pétés, ils n’ont pas d’quoi vivre à Paris!
Je t’explique, j’ai des taupes dans toutes les équipes, oh!
A tous les hypocrites voici mon chiki flow !
Rares sont ceux qui ont l’honneur,
mais voici toute ma sympathie,
Aux marseillais qui ont du coeur, à toutes les Mafia K’1 Fry,
J’t’explique, l’avenir du rap français
se trouve dans le coeur d’une fille.
Depuis qu’les MC font des clips, le cul moulé dans des Slim.

I am, I am, I am, Somebody,
I am, I am, I am, Somebody...


Poster par :

 
Erreurs, Ommission ou contenu illégal.







Autres chansons de :
DIAM\'S
Conféssions Nocturnes
Icassables
Né sous ''x''
confessions nocturnes
Oups
confession nocturne
Jêùñe dêmÒìsëlle ( Ley' Vrai ParOles )
Marine
Car tu portes mon nom
putain
sinik et diam's clash
anti-venus
Big Up
Casanova
CAUSE A EFFET !!!
Confession Nocturne (avec Vitaa)
confession nocturnes
diam's et vitaa
honneur aux dames
Suzy

© 2013 - Paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.


Partager Share/Bookmark






 Options
- Imprimer le texte : I'm Somebody
- Envoyer le texte : I'm Somebody à un(e) ami(e)
- Autres chansons de : DIAM\'S
- Acheter le cd ou titre
- Télécharge la Sonnerie de "I'm Somebody" pour ton Portable
- Toutes les sonneries de : "diam\'s"


Top Genres :
Top Langues :