vendredi 10 août 2018


Textes
Titres
Interprètes
Posteurs

Vous recherchez des paroles de chansons
   


Du Rififi Chez Les Branques

Télécharge la Sonnerie de "Du Rififi Chez Les Branques"

Interprete : LA RUDA SALSKA

Langue : Francais
Genre : Ska
Année : 2001



Texte :

il se voyait en grand truand légendaie, forçant le repect à tous ces branques de première, il soignait l'accroche comme son revolver, veston "trois boutons deux poches" et gominé capillaire.
il se voyait tel tel tel capone, en contemporain, pas tel untel mais tel qu'était capone.
Aux maintes hommes ''de main''à sa pogne
Il s'inventait un pédigrée des moins clair, lui qui s'était juste fait toper à tirer en loosdé à Leclerc.
Il se voyait comme le roi des gangster, comme un clone d'Al Capone,homme et truand légendaire mais il n'était qu'en somme qu'un branque de première, comme un clone d'al capone, à trois francs trente et c'est cher!
Oh!... Il se voyait comme...ces cadors, sourds à toutes les prières, sans remords, sans recours...au sang froid, hors la loi mais en pleine lumière et suicidaire était fier de nier sa gloire
Quand, dans les claques, il matait la taulière, dans la voix des ''macs'' c'est en clair : ''toi la ménopausée zéle tes donzelles au boulot sinon c'est moi qui te ferais pisser le sang a nouveau!''
Il se voyait fier parrain des gangsters...Quel camoulet ! ce n'était que le parrain des mouflets de son beau frère!
Il se voyait en tueur fou sanguinaire, qui coûte que coûte, n'fait jamais machine arrière.
Il sagnait partout les parties de poker, ceux qui posait plus de deux paires les envoyait chez ''Dieu le père''.
il se voyait tel tel tel capone, en contemporain, pas tel untel mais tel qu'était capone.
Dans le régne des flingues qui résonnent.
il rackettait même les plus haut fonctionnaires, il les faisait tellement chanter, qu'ils croonait et battaient Fred Astaire.
Il se voyait comme le roi des gangsters, comme un clone d'Al Capone, homme et truand légendaire mais il n'était qu'en somme qu'un branque de première, comme un roi sans couronne si ce n'est en implant dentaire.
Oh! lui qui n'était qu'un homme, mythomane dans un mitan de verre, pyromane, jouant la flambe et sévère!
Quand aux femmes sans passer au travers, elles étaient loin d'être nymphomane envers ce cave pervers, lui se mâle et levant des compagnes, qu'il arrosait de diamants et de champagne, il se voyait fier, comme en affaires, parrain des gangsters.
Quel camouflet ! ce n'était que le parrain des mouflets de son beau frère ! Il trouva lourd le ''pour'' se dit ''je vais le faire!'' mais en ce jour il a mordu la poussière, à son premier coup face à la caissière, lui laissa une, deux ,trois secondes... elle a tirée la première !
Il s'écroula dans son sang, sur le parterre, sans avoir eu le temps de faire parler son revolver, à jouer les cadors, ça mène u cimetière, ci-gît ...
repose et dort feu le roi des gangsters.


Poster par : goofy la flamme

 
Erreurs, Ommission ou contenu illégal.







Autres chansons de :
LA RUDA SALSKA
Un Et Un Font Trois
L'art de la joie
TANT D'ARGENT DANS LE MONDE
Trianon
du rififi chez les branques
Quand Le Réveil Sonne
... De Choses Et D'autres
paris en bouteil
L'eau Qui Dort
La Trajectoire De L'homme Canon
Marilyne
Mélodie En Action
Tierra Ne Répond Plus
tou les titre ruda salska album "le prix du silence"
Unis

© 2013 - Paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.


Partager Share/Bookmark






 Options
- Imprimer le texte : Du Rififi Chez Les Branques
- Envoyer le texte : Du Rififi Chez Les Branques à un(e) ami(e)
- Autres chansons de : LA RUDA SALSKA
- Acheter le cd ou titre
- Télécharge la Sonnerie de "Du Rififi Chez Les Branques" pour ton Portable
- Toutes les sonneries de : "la ruda salska"


Top Genres :
Top Langues :