jeudi 23 mai 2019


Textes
Titres
Interprètes
Posteurs

Vous recherchez des paroles de chansons
   


Héritier De La Rue [ Album Lyrics ]

Télécharge la Sonnerie de "Héritier De La Rue [ Album Lyrics ]"

Interprete : LIM , MOVEZ LANG'

Langue : Francais
Genre : Rap
Auteur : LIM & Movez Lang'
Compositeur : LIM & Movez Lang'
Année : 1999



Texte :

01. intro

[ Pas de Lyrics ]

02. heritiers de la rue

[ Pas de Lyrics ]

03. Qui cree la violance

[ Pas de Lyrics ]

04. Dou vien l'erreur

Refrain :
Sir Doum's :
D'où vient l'erreur, pourtant sa jeunesse était meilleure,
Ce coup- ci c'est pas l'argent qui fera adoucir ses frayeurs,
son souci majeur, la blanche son malheur,
mais dans ce genre de plan quand t'es dedans
ça se sent la mort c'est un leurre, c'est ailleurs et pour tes parents
plus leur enfant tueur de sentiments qui à présent ne sont que piment,
si seulement il avait surpris sa mère chialant, en allant shooter,
il se serait peut-être souvenu de son passé charmant.


LIM :
C'est l'histoire d'un jeune couple marié,
qui rêve de mettre au monde la chose
qui à leurs yeux serait la plus chère et
un matin d'automne en 1970,
enfin la mère accoucha d'un merveilleux fils,
alors ils lui donnent tout leur amour afin qu'il ait une enfance paisible
dans sa petite cour, et pour ce besoin, pas de question à se poser,
la famille est plein aux as, plus ses fins s'imposaient,
donc son éducation se fait dans les plus belles primaires,
où les élèves portaient tous le même uniforme bleu-vert,
où l'innocense ressortait de leur yeux noirs, marrons, verts,
encore ignorant dans ce monde ou roi est le billet vert ,
les années passent et on le retrouve au collège,
mauvaises fréquentations donc mauvais cortège,
et il squatte aux toilettes à fumer des marlboros lèges
histoire d'impressionner sa fameuse blanche-neige,
puis il voit les grands fumer les joints,
parler de Colombienne, d'Afghan, de Libanais,
vient mais ne balance pas mon fils, deux mois
après on le retrouve à chipotter dans les citées interdites à la police,
enfin, il se fait de nouvelles relations pour un autre trip,
une nouvelle explosion, une nouvelle défonce pour une nouvelle destination,
laquelle, là est la question

Yo yo, ses potes de classes, des peknos l'invitent en soirée rave,
ils décidèrent d'y aller avant que le jour s'achève, arrivé dans les lieux,
on lui propose un extacy il y prend gout, il vise au desssus et
commence une nouvelle vie, la came, l'héro, la coke, le crack,
il en devient accro et c'est cette merde qui le maque,
il claque tout son argent de poche dans la blanche, enclenche rail sur rail,
puis c'est son cerveau qui déraille, vole de la maille à papa et maman,
la carte bleu, les chèques, saute mec, lui les frappe carrément,
on pourrait croire qu'il a oublié qui l'a mit au monde,
comment fait-il pour pas reconnaître cette femme blonde,
il fait subir du mal a ses parents, il les traumatiseà force
et trouve ça pas marrant, mais bon faut savoir éduquer son enfant,
ne pas lui donner toutes les libertés, même s'il est pas content

Refrain :
Sir Doum's :
D'où vient l'erreur, pourtant sa jeunesse était meilleure,
Ce coup- ci c'est pas l'argent qui fera adoucir ses frayeurs,
son souci majeur, la blanche son malheur,
mais dans ce genre de plan quand t'es dedans
ça se sent la mort c'est un leurre, c'est ailleurs et pour tes parents
plus leur enfant tueur de sentiments qui à présent ne sont que piment,
si seulement il avait surpris sa mère chialant, en allant shooter,
il se serait peut-être souvenu de son passé charmant.

Il trouve ça génial d'avoir un père aussi généreux,
et heureux d'avoir un fils chaleureux, gosse sérieux,
des sommes périlleuses font des trous dans le compte à papa,
pour des shoots de coca, d'héroïne ou de kecra,
un soir dans un ttesqua, où l'ambiance était baba cool,
un manque de seringue, c'est là que tu voies que sa vie elle coule,
après une boule de came, il voit que les shouts manquent,
une piquouse qui tourne sur les même plans,
six mois plus tard, des symptômes ont fait effet, en effet,
les parents qui sont tristes de ses méfaits,
maintenant on peut plus rien faire,
on t'avait prévenu, désolé de t'avoir laissé faire,
regarde ce que t'es devenu, trois ans plus tard,
le médecin lui annonce sa mort, plus que deux jour a vivre
et poussière deviendra ton corp, après tant d'effort,
effort souvent de prière, c'était son son et son père n'était pas fier,
une victime de plus du sida mort dans nos terres,
que peut-on y faire, que dieu accèpte notre prière

Yo yo, faut dire aussi qu'on vit dans un système de pute,
ou l'argent est plus important que les morts c'est pas juste,
tout le monde est corrompu et ouais, c'est ça la france,
t'as pas de cash c'est la baise mec, tu seras jamais à l'aise,
c'est sur que si t'as la peau blanche t'auras plus de chance,
plus de joie c'est à dire moins de conséquences,
quand je pense que c'est eux qui font tourner le biz,
si tu veux savoir, c'est l'état qu'j'vise, je te fais une bise
si t'es dans notre camp, même si c'est la crise tu vois on fera du boucan,
et faut aussi arrêter les bavures policières,
les acquittements à la barre, de la Santé à Nanterre,
j'espere juste que justice sera faite,
faut aussi que ce message se transmette


05. Cens nino

[ Pas de Lyrics ]

06. Teknik corecte exigée

[ Pas de Lyrics ]

07. La vie est pleine de surprises

[ Pas de Lyrics ]

08. C'est ça gars feat. mala

[ Pas de Lyrics ]

09. Boulox

[ Pas de Lyrics ]

10. On vient de loin feat. Zoxea

[ Pas de Lyrics ]

11. Une journée en concert

[ Pas de Lyrics ]

12. Qui est ce qui a un plan

[ Pas de Lyrics ]

13. Rien ne va plus

[ Pas de Lyrics ]

14. Bouge pour la movez lang

[ Pas de Lyrics ]

15. Lim

[ Pas de Lyrics ]

16. A neuf ans deja

A 9 ans, déjà je squattais dans les halls
Pendant que d'autres jouaient les ninjas, moi je voulais le monopole
Alors j'ai pris des coups par les plus grands que moi
Car contrôler la cour des grands pour un petit, c'est impossible crois moi
Et naïf comme j'étais je voulais devenir bandit,
Alors comme mon pote salif avec ma mère j'ai eu plein d'ennuies
Quand toc-toc les civiles m'escortent et perquisent
ça choque choque la famille de savoir que son fils mène une vie grise
de plus je méprise ma scolarité
évite le couteau et slash sur le paver hérité
et toute la journéé je squatte sur le même banc
je vissère les mêmes blancs, les mêmes dé-clan
j'esquive les représentants
de l'ordre, qui deviennent photographes,
qui deviennent le facteur des situations les plus graves, c'est naze
ma mère est tombée sur ma cachette,
quelques billets, 200g, et une trentaine de barettes
elle est devenue folle, elle pensait qu'à me flinguer
et en sortant de l'école j'ai goûté des coups de balais
et a une morale de dingue
heureusement pour moi qu'elle n'est pas tomber sur mon flingue
et là je vois que ses larmes coulent
que ce drame bouleverse notre vie bien cool
dans un HLM peut être défavorisé
Mais si j'aurais pris le bon chemin elle aurait été sécurisée
mais ce n'est pas le cas
car chaque jour je suis fracas
et le matin impossible de me lever de mon tréca
et le tracas lui ne me lache plus comme un morpion
même quand je dors ou quand on dit que je suis un champion
alors tant qu'à faire frère on se laisse aller
faut de la maille donc on arrache les vieilles dans les sombres allées
sous le regard de la sœur qui rapporte le message
à la mère donc place à l'heure dressage
non non alors je ne rentre pas chez moi
s'il le faut pendant des semaines ou plutôt quelques mois
donc la haine elle règne et saigne ma vie
de traineur de rue, dangereuse pour la P J
j'imagine un autre monde, une autre vie
où les ondes seront positives à mon avis
ça n'existe pas y a toujours quelque chose qui plait pas
qui se fera pas ou qui va pas dans cette vie de rat
soi-disant faite pour être magnifique
bsahtic si la tienne frère est chic chic
clic clic la mienne se charge avant d'exploser
car faut quitter le large, plutôt faut se ranger

'' je pensais connaître l'amour mais un jour la haine m'a souris''

Même si la rue et son rlah me bercent
comme un conte perse
le soir où les shmits se ruent sur mon con de commerce
laisse laisse mahliche ils croient que je péze péze grâce a cette pute d'achiche
qui dans ma crade niche fonsdé les gars et font le genre de manga
censuré sinon t'es hors la loi
enfoiré enfoiré
Je fais le mal
et ça me fait mal au cœur quand je le fais donc j'allume
un join comme ceux de Marley
et rêve que je baise une tass sur une bête d'Harley
vas y coupe le charley
le pied, la caisse, et la basse
et laisse couler la boucle qui me fait penser aux menaces
que la justice m'a faite,
lors de mon enfance faite
de violence, d'influence, de victoire et de défaite
dans cette putain de planète
pourtant je suis loin d'être net
en tant qu'ex dealer de savonnette
et cette fois ci je pense et je me dis si je refaisais ma vie

si je devais refaire ma vie
je lâcherais pas l'école je cracherais sur la fume l'alcool le vol, l'ami et je serais ravie
de dire je t'aime à ma mère
car au fond de moi je ne suis pas si mauvais que ça mon frère

'' je pensais connaître l'amour mais un jour la haine m'a souris ''

17. Beat 2 boul session

[ Pas de Lyrics ]

[ dsl pour les lyrics non trouver c cho ! ]


Poster par : Mc' Xerone Six

 
Erreurs, Ommission ou contenu illégal.







Autres chansons de :
LIM , MOVEZ LANG'
Éduquer
On les baise
Moi aussi je veux baiser la pute de la république
Dance shmite
9 ans deja
59 bastos
c pour mes freres
c pour mes freres
DIS LEUR
ca craint
Enfance maltraitée
Alibi Montana ft LIM - Traffic
demande a la rue
PASSE MOI
traffic (sans censure)
en colere
en verité
dans mon hall (les vrais paroles)
délinquant
Héritier de la rue

© 2013 - Paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.


Partager Share/Bookmark






 Options
- Imprimer le texte : Héritier De La Rue [ Album Lyrics ]
- Envoyer le texte : Héritier De La Rue [ Album Lyrics ] à un(e) ami(e)
- Autres chansons de : LIM , MOVEZ LANG'
- Acheter le cd ou titre
- Télécharge la Sonnerie de "Héritier De La Rue [ Album Lyrics ]" pour ton Portable
- Toutes les sonneries de : "lim" , "movez lang'"


Top Genres :
Top Langues :