vendredi 19 mai 2017


Textes
Titres
Interprètes
Posteurs

Vous recherchez des paroles de chansons
   


Sniper

Télécharge la Sonnerie de "Sniper"

Interprete : SNIPER

Langue : Francais
Genre : Rap
Année : 1999



Texte :

La France

On est tous solidaire face à la merde à la galère
Sortir la tête de la misère pour que les gens nous considère
En tant que citoyen non en tant que chien
La France nous ronge à un point
De ne plus avoir confiance en son prochain
Législation conçue pour nous descendre
Frère derrière les barreaux et maintenant
Y penserais que l'on pourrait se rendre
On est pas dupe en plus on est tous chaud
Pour mission exterminer les ministres et les fachos
Car de nos jours, ça sert à rien de geuler, de parler à des murs
À croire que le seul moyen de s'faire entendre est de bruler des voitures
Un putain de système haineux, cramer mais après tout ça avance pas
Et je sais que ça les arrangent si on se bouffe entre nous
Soit disante démocratie aux yeux d'un peuple endormi
Les droits de l'homme franchement où ils sont passés
Faut faire en somme que ça change et que des frères cessent
D'être chassés en charter c'est nos frères qui j'artère rapatriment
Et maintenant la haine coule dans nos artères,
Nous faire taire franchement ça serait impossible quand on s'aperçoit
Que la plus part du temps c'est nous qu'ils prennent pour cible

La France est une garce et on s'est fait trahir
Le système voilà ce qui nous pousse à les haïr
La haine c'est ce qui rend nos propos vulgaires
On nique la France sous une tendance de musique populaire
On est d'accord et on se moque des répressions
On se fou de la république et de la liberté d'expression
Faudrait changer les lois et pouvoir voir
Bientôt à l'élysée des arabes et des noirs au pouvoir

Faut que ça pète ! tu sais que le système nous marche dessus
Nous on baisse pas la tête on est pas prêt de s'avouer vaincus
Des frères béton tous victime de trahison,
T'façon si y aurait pas de balance y aurait personne en prison
La délinquance augmente même les plus jeunes s'y mettent
Pèttent des bus parlent de braquage et à l'école ils raquettent
Des rondes de flics toujours là pour nous pourrir la vie
Attendent de te serrer tout seul et de font voir du pays
Emeut qui explose ça commence par interpellation
Suivie de coups de batons et ça se finit par incarseration
T'façon on se démerde, mec ici on survie,
Fume des substances nocives pour apeser les ennuis
La galère n'arrange rien au contraire elle empire les choses
Si certains prennent des doses c'est pour pouvoir penser à autre chose
Les frères sont armés jusqu'aux dents, tous prêts à faire la guerre
Ca va du gun jusu'au fusil à pompe, pit bull et rotweiller
A quoi ça mène, embrouille de cité, on se tape dessus
Mais tu te mets à chialer lorsque ton pote se fait tirer dessus
Encore un bico ou un négro, les babylons sont fièrs,
Ca les arrangent ce coup là y aura pas besoin de bavure policière
Frère je lance un appel, on est là pour tous niquer
Leur laisser des traces et des sequelles avant de crever.

Refrain

La France aux Français, tant que j'y serais ce sera impossible
Par mesure du possible je viens cracher des faits inadmissibles
A vrai dire les zincs en perdent le sourire,
Obliger de courir certains on eu le malheur de mourir
Des homicides volontaires j'ai une pensé pour leurs mères
Bléssés par un décès, bavures classées en simple faits divers
Contrôle qui part en couilles, des potes s'font serrer par les keufs
J'ai le saïme lorsque je jette des pavés sur les J9
Mes potes je les aiment c'est pour ça que je les laisserais jamais béton
même si il y en a qui béton, tu sais on est tous des jeunes du béton
A présent y a plus de bluffe on vient dire toute la vérité
Faut leur en faire baver v'la la seule chose qu'ils ont mérités
Ma parole les gars si il y en a un qui se la joue véner
Si y veut s'la raconter s’t enfoiré j'vais lui baiser sa mère
T'façon j'ai plus rien à perdre, j'aimerais les faire pendre
Non c'est pas parce qui porte un flingue qui peut penser mettre à l'amende
La vérité est masquée, à savoir ce qui s'est passé
Le mystère des G.A.V. un blème qui ne pourra être démasqué
Je dédis ce texte à toute mes gardes à vue
Ils m'en on fait baver les enculés mais ils ont pas tout vu.

Refrain (X2)

2 ou 3, on reçoit c'est comme ça qu'ça sait pas
Contrôle musclé, la vague passe et demande tes pier-pa
Si j'les ai pas, là ça commence par insulté ta mère, ta soeur, tes frères
Ca dégénère et tu t'fais pé-ta
Tunisiano, la délinquance en moi, la haine en moi
Donc s'il faut insulter leurs mères, pour ça ayez confiance en moi
Dans la rue, règlement de compte entre Cyril et Mamadou
La police est intervenue et a interpellé l'agresseur
Dans la rue, règlement de compte entre Badou et Mamadou
La police a tout vu et est restée en tant que spectateur
Donc est-ce que les gens naissent égaux en droit à l'endroit où ils naissent ?
J'crois pas dans l'fond, j'travaille pour ton pays, m'bat pour ton pays
Persécution alors que j'fais gagner d'l'argent à ton pays
La France est une garce et on s'est fait trahir
Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir
Y a trop de faits marquants donc j'suis obligé d'les citer
Un flic tue un homme froidement et s'trouve acquitté
Simple banalité ? Non, y a trop d'inégalités
Justice à deux vitesses, ils assassinent en toute légalité
Ils nous croient débiles mais quand ça pète dans les cités
Ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile
Hé ouais, c'est pour quelle raison qu'on casse tout et qu'on s'défoule
C'est qu'si les larmes coulent, le sang coule
La France est une garce, La France est une garce
La France est une garce,la France est une garce
Jusqu'à Saint-Denis, on est tous solidaire
Garges Sarcelles aussi, on est tous solidaire
On n'est pas prêt d'se taire, lève ton doigt en l'air, l'Etat nique sa mère
Dans toutes les cités, on est tous solidaire
Quand ça part en couille, on est tous solidaire
Négros et bougnouilles, on est tous solidaire
On n'est pas prêt d'se taire, lève ton doigt en l'air, l'Etat nique sa mère



Du rire aux larmes

Tirer une tête d'enterrement ou rire à s'en pisser dessus
Le bonheur on l'convoite tellement qu'y a plus moyen qu 'on reste en chien
J'te l'dis clairement les gens, les sentiments, j'en fais abstraction
Pas un sentiment proche de ma réaction
Tous mes proches sont sous tension, sans vaille-tra pour la plupart
En prêchant, dehors au clair c'est embrouille avec le daron et c'est reti-par
Des phrases qui blessent comme des coups d'schlasses
1 ou 2 s'barre bien gé-char, une de mes faiblesses et après
Ici on s'soigne tous à la médecine douce
Hélas, la vie est une sacrée tass, une bonne taffe, j'tousse
Et là, j'touche le fond, les cernes sous mes yeux prennent forment
Au fond, tu pourras lui dire j'suis un jeune qui pète pas la forme
Aigri, le visage amaigri, face d'arabe d'aigri, physique ingrat
Autour de moi, tout pare en vrille, situation plus que ve-gra
Rien d'marrant, si ta bêtise
J'crois y a vraiment de quoi s'faire du mourrons

Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme
Je sais qu'c'est dur mais n'baisse pas les armes
Même si tu passes du rire aux larmes
Pense au futur, la vie est pure et pleine de charme

Mon quotidien, biffetons, shit, baston, j'me relaxe à ma façon
Pour la seule et bonne raison que l'chèque j'l'ai qu'une fois
J'suis encore chez ma mère, c'est pas à trente piges, frère
Que j'pourrais m'permettre de tout refaire
Les jours défilent, j'me demande c'que l'futur me réserve
Va savoir, j'prie pour ma famille, que Dieu les préserve
Le soir, j'vois des potes tiser, friser l'coma
A croire que le malheur les a hypnotiser
Si on s'mettait à chialer pour toutes nos galères
J't'assure qu'on chialerait encore et j'aimerais bien qu'on prouve le contraire
Bordel, les gens nous montrent du doigt
Et après, on penserait qu'cette attitude pourrait nous donner du respect
On vit comme on vit, on est comme on est
Et puis c'est tout, chacun a ses règles, ses traditions
Le reste on s'en fout
Si j'pose, j'cause la zizanie
C'est qu'le Tunisiano ose dire des choses
Ça va ça va pas, y a des hauts, y a des bas
J'compte pas faire débat, la France a causé des dégâts
Donc on vivra même si on doit souffrir
J'n'ai jamais baisser les bras même si j'm'efforce de sourire

Refrain

Je n'sais plus si j'dois rire ou pleurer, me taire ou crier
J'fais le tri et pense que prier est l'seul moyen pour laisser l'soleil briller
Certaines choses me plient en 4 et d'autres me foutent la rage
Un espèce de contraste comme le beau temps qui chasse l'orage
J'suis gris, ma vie n'est pas rose, putain j'en vois de toutes les couleurs
Le soir, je tape une dose, n'enfume la race, j'oublie mes douleurs
Mais pour l'heure, j'ne suis qu'un mec de plus sur c'navire qui chavire
C'navire qu'on appelle la France, notre souffrance, leur donne à tous le sourire
Me parles pas d'horoscope ni même d'avenir
Les choses se passent, tu ris, tu pleures et puis tu meurs
Tout est écrit, le temps s'efface et fils
La vie ne laisse que des cicatrices, c'est triste à dire
Qu'aujourd'hui même si tu te casses la gueule
Faut savoir garder le sourire
Saisir les bonnes occases, pas faire de sa vie un film comique tout naze
A base de phrases, la larme mélancolique
La larme qui fait déborder le vase
Fils, autour de toi faut être à la hauteur de soi, je crois
Que si t'attends rien d'la vie c'est normal qu'au finale elle te déçoit
Mais ne baisses pas la tête, non, ne déposes pas les armes
Aujourd'Hui, nos familles pleurent, j'te jure qu'demain elles leur verseront des larmes
La vie est trop courte, je n'cesse de m'le dire
Et plus les jours passent et plus j'en ai rien à cirer
Pas l'temps d'l'admirer, on dirait qu'ça n'cesse d'empirer
Dans la spirale, j'suis aspiré et j'irais peut-être demain sous l'gazon faire une virée
J'préfère en rire et kiffer à bloc les chirés, mes potes, les virés
Mais pour l'moment passe moi le s... , laisse moi tirer

Refrain (X2)

Aketo vs Tunisiano


#DEB#

Ça s'annonce pas mal, première partie Tunis vs Aketo

Tunisiano & Aketo
J'vous présente, Aket' le nez pointu comme une fléchette
Et vu de profil équivalent de la superficie d'une raquette
Galbé comme une baguette et un zen en acier trempé
et son nom il le signe à la pointe de son nez
A mes côtés Tunisiano AKA machoire d'acier
quand il était encore marmot les tétines il les déchiquetait
Ses dents il se les faisait sur n'importe quoi même du métal
c'est pour ça qu'aujourd'hui Tuni a les chicos en freestyle
Enfoiré mes chicos elles sont comme ta tête foirée,
abusé même accompagné tu rentres pas dans les soirées
Tu veux parler avec ton front en 3D téma les reliefs
il manque plus que les lunettes qui vont avec pour un effet garanti
Bref est ce un homme ou un mutant ?
T'es un homme ou un pélican ?
T'as la stach-mou à Dartagnan
T'es galbé comme un gars miton
Attends à ce qu'il parait la dernière fois que t'as mangé au resto'
T'as mis la fourchette dans ta bouche et tu l'as broyé
Faut pas déconner avec la pression que t'as dans la che-bou
On peut te lâcher sur un pit ou un rot' et tu l'échiques au cou
Sensationnel ! 20 bars de pression à chaque narine
Vraiment un orifice respiratoire exceptionnel
Soit mignon tu veux pas me rendre un petit service
les pneus de ma caisse sont dégonfler tu veux pas mettre un coup de pression ?
Attention, tu veux partir dans le X, j'vais t'allumer dans mes lyrics
On va t'acheter une muselière, j'vois que tu grognes et tu risques
De bousiller les matos alors t'approche pas trop du mic
si il finit entre tes chicos il va falloir que tu raques
Ah bon c'est comme sa tu rentre dans des rapports de force ?
C'est un nez ou une corne de rhinocéros ?
Attends téma les bosses ton front c'est un terrain vague
On peut faire de la bécane de cross on aurait dit des dunes de sables
Un touche à tou, c'agréable surtout quand t'es en chien de femeu
t'as l'impression de ploter des seins
Nan franchement j'trouve ça malheureux !

" Et on garde son calme , on garde son calme, toi t'éteinds ton portable
Ouais je dis y a match nul, y a match nul
Tunisian' 1 - Aketo 1
Mais tout de suite et bien sur maintenant pour vous le match retour ... "

Aketo', p'tit gâteau, t'es galbé comme un cerf-volant
Dès qu'y a un courant d'air on te retrouve sur une terre étrangère
A la pesée 23 kilos et 30 centilitres de sang
et le matin pour démarrer tu t'aides d'un pace maker
Avec ta mâchoire d'homme de cromagnon tu fais peur aux enfants
Surtout esquisse pas un sourire, à un de ces gones de moins de 16 ans
En plus de ça t'as le front à Frankenstein,
t'es un vrai film d'épouvante à toi tout seul et en plus de taille
T'as un zen tranchant vachement bien affûté
t'as fait la bise à une femeu manque de pot tu l'as balafrée
Tu fais trop de bavure alors pour limiter les dégâts
Tu dors avec un bouchon de liège pour pas découper les draps
Ton dentiste est poussé à bout ça y es t'es plus de son ressort
Il t'as confié à un vétérinaire ta che-bou est trop Hardcore
Fais des films gore en plus en ce moment y recrute à mort
Y a le silence des agneaux deux qui se prépare tu peux faire fort
J'pige pas à chaque fois que tu te mouches ton kleenex se transperce
La dernière fois qu' t'as éternué putain j'suis tombé à la renverse
Attends fais voir ta bouche
Y a un chicou qui s'est ché-ca derrière un autre
Et ça fait double dent pour mieux mastiquer tes proies
J'ai du appeler les pompiers pour qu'il vienne te prêter mains forte
T'as regardé à l'œilet t'es resté planté à la porte
Et les mecs si quelqu'un cherche des pièces détachées
Moi j'ai un bon plan, ramenez des caisses
Cet homme peut les machouiller en un rien de temps
Et ouais Aketo regarde le corps que t'as, la trompe que t'as
Et moi j'te parle meme pas des ché-ton que t'as
Ok tu m'tailles mais toi quand tu commandes à boire
t'enfile ton zen dans le verre on dirait que tu bois à la paille
T'es allé à la piscine, ils ont dû évacuer tous les bassins
" Y a un piranhas dans la flotte "
Et ouais Tuni t'es un assassin !
Franchement toi je t'estime t'as plus de pêche qu'un ventilo
Dès que tu te mets à respirer on dirait qu'on a mis la clim
A la limite c'est pratique tu coupes même du teuteu et ouais t'étais
C'est un zen ou un sèche-cheveux ?
T'es un homme ou un playmobile ?
T'es un homme ou un javelot ?
Ouais, c'est une bouche ou une décharge ?
Eh ouais t'es resté planté au mur !
Tu parles ton front c'est un terrain vague tu parles
Attends ton petit frère te pousse pour démarrer
.. avec ton nez de licorne

" Votre attention s'il vous plait
On se calme, on garde son calme ok ?
Après une longue délibération je décerne le match nul
Comment ça matche nul, mais non
J'ai fait un truc de ouf
On en reste là c'est match nul
Silence ! merde ! c'est match nul "



Sniper processus


(Tunisiano)
Ça y est le beat est lancé donc j'me dois d'rapper
D'être créatif car une fois que j'suis élancé, j'dois être persuasif
Faire de mon mieux, être agressif
Tant pis pour les envieux, toujours actif
Sur des sons à tant tirer les cheveux, affirmatif
J'passe à l'action, le per-sni est dans la baraque
J'passe de studio en promo, j'suis le gosse beau sur des photos
Rap de tess, Tuni, Blacki et Aketo
Si on est agité, c'est un peu dans notre mentalité
C'qui fait qu'on est bruyant et qu'on délivre du rap de qualité
Génération nouvelle, voyons les prédictions
Bonne nouvelle, on est parti dans la bonne direction
Si j'fume c'est pour être hy, en harmonie
Vise la dégaine du Tuni, pour le moment maître de cérémonie
Attends j'ai pas fini, du rap de gangster sur la FM
A chaque apparition, ça s'agite et ça transpire comme au Hammam
Ce coups ci, j'suis décidé, j'me sens, cette fois c'est la bonne
J'ai décidé de faire du changement et ça je le dois à personne
Concept différent et c'est sûrement c'qui fait la différence
Flow de conquérants, vois qu'le Sniper est devenu une référence

{Refrain:}
Sniper processus, un concept différent, un flow de conquérants
J'fais mes affaires en laissant de côté les gens indifférents
Sniper processus, un crew uni comme les doigts de la main
Faire djumber la foule, voilà c'qui représente nos rêves de gamins
Sniper processus, j'tire une taffe à la santé des nôtres
Ouais, vu le temps qu'on taffe, fallait qu'ça pète un jour ou l'autre
Sniper processus, parce que cette vie devient trop oppressante
Maintenant tu sais pour qui j'représente

(Black Renega)
C'est en 1996, âgé de 17 ans, que j'ai eu cette en-
-vie de prendre mon iep, prendre mon mic
Sur des sons pétants, au début j'n'étais qu'un incompétent
J'rappais même pas dans les temps, c'était embêtant
Mais en mettant, jour après jour, du cœur à l'ouvrage
J'ai appris à dompter la rime, rimer pour mon entourage
Après tout, c'est eux qui m'encouragent, c'est eux qui m'donnent la force de l'faire
En m'disant, accroche-toi mon vieux et un jour pour toi ça va le faire
Finalement j'les ai cru et j'crois encore que tout est possible
J'me suis fixé un but et un sniper ne rate jamais sa cible, c'est sûr !
C'est quelques notes de piano, quand j'gronde comme le tonnerre
C'est sûr, épaulé du Tunisiano et Aket, mes partenaires
On peut plus me raisonner, lorsqu'une basse se met à résonner
Suivi d'un bbbb..., mélange assaisonné
Le sniper rimeur d'élite, commando tel est ma section
Tous ensemble, tous ensemble vers la même direction
Parce qu'y a rien d'autre à foutre que foutre la merde au micro
On est juste une assos de soces, combinaison black man, bicots, laisse !
Mon taf, j'y suis en plein dedans
Les faux, y'en a plein dedans
Mouvement Hip Hop, pour les gars faut faire son job à plein temps
Pour ça, j'me fis à mon putain de 6ème sens
Un flow qui coule comme l'eau
Puis au micro, enflamme tout comme l'essence
S.N.I.P.E.R., un concept différent, soit pas indifférent

{au Refrain}

(Aketo)
MC on vise si l'A.K.E.T envoie les faux valser
Loin d'ici dans ma ville, si après la maille on cavale
C'est que ça devient urgent, l'argent manque
Et le bénévolat fini par rendre barge
En attendant nous voilà, 3 MC qui donnent de la voix en ché-la
Tout c'qu'on a, l'instrumental se fait ché-la, faut qu'la variette façon Sheila
Si j'suis là c'est pas pour produire ce genre de schéma
Si ça ché-mar, j'te raconte même pas le scénar
Pourtant j'ai ma petite idée là-dessus
J'veux pas être trop vite déçu
Eviter qu'ça parte en cette-su, partir après si j'avais su
Presque une décennie, tout mon objectif est déjà défini
J'suis définitivement mort dans le pe-ra comme un gue-shtar
J'tape excessif, j'rentre dans zoula et le sky en cheuf-la
J'me remémore l'époque où j'ai chéf-la sur les gue-ta
Le choc fut de ye-ta pour que j'm'en remette pas
Regrette pas, être un ... des plus chir-dé, demande à cherba.

{au Refrain, x2}



Quand on te dit


On m'a dit Black renega lâche le shit
ce n'est bon pour oit
Ça va finir par te tuer un conseil
te pète plus la voix
je crois que ça va pas être possible
Comme dirait Zebda
C'est un pour mon popo et deux pour ma zeb
D'accord je fume un peu trop
j'men bats ça glisse trop
spiif au bec, j'suis se-lai
comme un alcoolo au bistrot
j'ne peaux pas me ché-la, quand
j'ai le dieze frere
j'ai la vibe d'un singa supa dupa
fly high et la...
vient pour mash'up le show
flow mortel concu pour faire
brûler ta sono hey!
lève ta main
fous le bordel si t'es chaud!
capte la vibe que je lache au micro
et dis moi si c'est die
ou ça defouraille
mais dit moi c'que tu veux
j'm'en bats les couilles
j'suis chictaille
un bon verre de sky
quelques taffes de hai
oulalalailli! j'suis paré pour le free style
on me surnomme le jonky
le con qui assemble les phrases, formule ses phrases
et fait du son qui claque
mon blaze a moi c'est blake renega

{Refrain:}
quand on te dit que les gard
du sniper viennent tchatcher
faut donner le meilleur de toi
est-ce que tu l'sais. ouais ouais
pousse la musique
dis a ta meuf qu'elle peut se lacher
qu'il y en aura pour tout le monde
et tiens toi bien
on te le dit tout le temps

On m'a dit tu veux assouvir
tes envies , t'as qu' a taffer
j'ai dit non merci pour le moment
je n'ai qu'une envie
ils m'ont dit que j'étais un endormi
et ils me l'ont reproché
mais je leur ait dit
que j'avais choisi de faire du rap dans la vie
Tunisiano qui cause, pose
a grosses doses
et si jamais t'atteinds l'osmose
c'est que t'es tombé dans le panneau
gratteur de maille, baiseur de seuf
insulteur de keuf
squatteur de teuf
et amateur de free style
ouais tu captes un peu, on s'la
raconte et l'on et tous triccards
c'est malheureux mais on
est condamné a une vie de smicards
au départ, j'avais percul'rap comme une obligation
une révelation
un art qui s'est vu être ma passion
donc qu'est ce que tu peux faire
sniper crew de dingus, nimbus
qui perdent les pédales
et adeptes de cunny -lingus
tuni fait mal a la tête, et en plus
c'est un mangeur de semoule
ouais t'as vu, j'suis le bougnoule
avec la coupe a la youle
Phrasé tranchant
affuté la rime c'est mon penchant
c'est franchement bandant
en plus on le fait en chantant
crie sauve qui peut, sniper trois ti-peu
qui font parler d'eux a chaque fois
donxc qu'est ce tu peux faire?
j'pose ma voix
reputation bête de scène
t'entends des rimes obscenes
encore tuni que fait es siennes
faire bgouger les fessiers c'est tout ce que j'aime
ça crie snipe snipe snipe
a la prochaine

{au Refrain}

on m'a dit varie tes sujets
ça sonne trop cliché banlieusards
j'ai dit sois pas trop déçu
j'ai pas fini avec mes histoires
ils m'ont dit que c'est pas comme ça
que je ferais du gent-ar
je leur ait dit
que j'avais choisi d'opérer a la barbare
Aketo, rien qu'un mc d'plus dans la place
et en plus c'est pas du gâteau
vu le de-mon
qui cherche a se faire une place
faut u'on remplace les imposteurs
qui mangent a notre place
on prends place
parmi les meilleurs
bref la grande classe
faut que j'me surpasse
a la surface, je cdompte bien remonter
j'ai su faire face a bien des galères
dans ma vie de puilleux
même si ça en pas l'aire
dans mon vail-tra
je suis très pointilleux
t'as vu le faux crient tayo tayo
v'la le persnyp
des mecs qui mouillent le mailot
flow pétillant comme le champagne
qu'on manquera pas de aire péter a l'occase
tant qu'a faire
on va s'mettre a l'aise
on fout le feu dans le pacaze
comment ça gaze?
pepere, c'est la maison mere
deuil-la-barre un dé de blé super
j'en place une pour mes omperes
ouais ouais pour vous un bon rap
de salopards
j'sais que les frères coopèrent
nous on vient distribuer des te-tars

{au Refrain}


Pris pour cible


{Refrain: x2}
(Black Renegat)
On est catalogué, coupable à chaque fois,
Mis à l'écart, fiché ou même montré du doigt.
Présumé jeune et dans la mauvaise voix.
Eh dis leur la loi.

(Aketo)
Ouais j'ai le look, typique, banlieusard.
On va pas cracher dans la soupe, avec notre dégaine on est tricard.
Nos têtes sont aigries car de l'étranger on se méfie.
C'est cette mentalité de tocard qui dans le pays sévit.
Bien souvent, j'ai ressenti dans le regard des gens
De la méfiance à mon égard, mis à l'écart et c'est vexant.
Avec ça, la paranoïa t'envahie à
De quoi au fond de toi la gera au sommeil après ça.
Tu deviens insociable, tout le temps tu te sens pris pur cible.
T'en as marre d'être très susceptible. Impossible,
D'instaurer un dialogue en plus pour en rajouter,
Les médias nous cataloguent, nous salissent et nous niquent la santé.
On montre toujours les mauvais côtés,
Dans les films c'est abusé pour quoi on nous fait passer, j'suis médusé !
Faut pas pousser ! J'suis pas un arracheur de sac à main.
Survêt, basquettes, casquette mais dans le droit chemin.

{au Refrain, x2}

(Black Renegat)
Regarde c'est grave, ils nous jugent par notre apparence.
Pour eux jeunes de cité rime seulement avec délinquance.
Tout ça pour une couleur, une origine qui ne reflète pas leur France,
Ça m'fait flipper quand j'y pense.
Alors savoir qu'est-ce qui les poussent à nous mettre tous dans le même sac ?
Pourquoi quand j'croise une vieille elle s'agrippe à son sac ?
Pourquoi quand je cherche un taf je vois les portes se fermer ?
Pourquoi on me traite de voleur alors que je n'ai encore rien volé ?
Est-ce mes baskets qui font ça ? Je ne crois pas.
Est-ce ma tête qui ne passe pas ? Je ne sais pas.
Y a plein de questions auxquelles je ne peux pas répondre
Mais je ne vais pas rester là à me morfondre.
J'les calcule pas.
(Aketo)
Rien à foutre des préjugés.
(Black Renegat)
J'avance, je ne recule pas.
(Aketo)
Moi y a que dieu qui peut me juger.
(Black Renegat)
J'm'en fous qu'ils m'aiment pas.
(Aketo)
Ou qu'ils se sentent dérangés, ici c'est aussi chez moi
Et crois moi sur parole je suis pas près de bouger.

{au Refrain, x2}

(Tunisiano)
...

{au Refrain, ad lib}


On s’en sort bien


Les moments de bonheur les plus courts sont toujours les meilleurs
Ailleurs que dans les alentours a la campagne ou bien en bas des tours
Chacun son lot de galères et de joies pour
Les plus demunis ou les geois-bour
A des degrés différents savoure
Ta vie avant tout, et en avant toute
Certains s'enrichissent d'autres font banque-route
Certains meurent de faim d'autres font fausse route
Ca pousse à relativiser
Y'en a qu'en ont rien a foutre qui sont pas sentivisés
Les gens sont divisés, pas sensibilisés
Tout est banalisé on pense qu'à rentabiliser
On est tous matérialistes à mort
Pourris par l'environnement dans l'quel on vit
Par moment j'me dis chacun fait sa vie
La famille la santé avant tout comme on dit
C'est pas de la comédie comme beaucoup j'ai vécu des tragédies
Qui sont rien comparé a ce que vivent les jeunes au pays
On a pas les mêmes problèmes ni les mêmes modes de vie

Hey Hey Hey Hey !
Y'en a qu'on trimé toute leur vie et n'ont que le quart de ce qu'on a
Hey Hey Hey Hey !
J'ai une famille des amis des habits un toit et un lit
Hey Hey Hey Hey !
Maman j'te remercie, car j'n'ai jamais manqué de rien
Hey Hey Hey Hey !
J'ai toujours bu a ma soif et mangé a ma faim

Y'a le malheur des uns, et le bonheur des autres
J'me dis qu'au fond on s'en sort bien car comparé a d'autres
J'suis pas infirme, j'ai pas le das'
J'suis pas atteint d'une maladie grave et j'ai pas grandi à la DASS
Amdoulilah !
J'ai la chance d'être en vie moi et mes frères
Chaque réveil ravi, d'apprecier le sourire de ma mère
J'me dis, malgré les plaintes, les pleures et les contraintes
Les réalités de chaque jour qui nous ont traumatisés
Devant des gosses qui mendient, et assassinats de femmes enceintes
J'ai les pieds sur terre et me dit qu'ils ont tout a m'envier
mais j'sais bien que comme tous y a des pertes de moral
Alors j'me dis que la vie est courte et ce serait con de la gacher
Malgré leur abus de pouvoir et leur milieu carcéral
J'suis quand même heureux de me dire que le système m'a pas tué
Donc, on est tous face a un avenir a craindre
Mais comparés à certains on est pas a plaindre

Refrain

Hey hey Malgré cette vie de chien j'arrive a garder le moral
J'm' eclate aux maximum comme tous les jeunes j'ai la dalle
Quand j'ai un coup de blues j'ai une technique radicale
J'me dis que jsuis vivant et que c'est bien ça le prinicipal
J'ai des idées derrière la tête et des tas de projets a concretiser
Même si ça part en couilles crois moi j'vais pas dramatiser
Je sais que la vie est une pute alors j'la prend du bon té-co
Ma famille ma go mon spliff et tous mes te-po
Hey hey sois pas pleurnichard
Faut faire la différence entre merde et misère tu peux me croire
T'as les pieds dans la merde mais certains y sont jusqu'au coup
Remercie le ciel si aujourd'hui t'es encore debout
Hey hey hey sois pas pleurnichard
Faut faire la différence entre merde et misère tu peux me croire
Ca ne sert a rien de pleurer sur son sort
Celui qui veut s'en sort
Et sur ce on est d'accord

Refrain (X4)


La rumba


Black Renega:
Hey yo miss, laisse toi faire tu verras, c'est pas difficile
Retires tes sapes et viens (attend j'te préviens j'suis pas une fille facile)
T'inquiètes, d'toute façon, j'veux pas précipiter les choses
Regardes par-là, j'vais te montrer quelque chose
Ça te plait (ouais, ouais)
N'hésite chérie, fais toi plaisir, laisse toi aller, elle est à toi pour toute la nuit
Ce soir t'es la plus belle
Et j'kiffe quand tu m'regardes avec ces yeux de chattes en chaleur
T'aura tes croquettes, t'à l'heure
D'abord 2, 3 caresses, histoire que tous tes poils s'hérissent
Tu joue la sainte ni touche mais, ma belle, j'ai grillé ton vice
C'est celle qui en parle le moins qui en mange le plus
Tu ne bois pas, tu ne fumes pas mais qu'est-ce que tu suces
A propos ma belle, faudrait peut-être que l'on s'y mette, non ?
T'es la plus sexy des gos et surtout quand tu me fais voir ton...

{Refrain:}
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Ouais, ouais, chérie on s'occupe de toi
Hey, hey, soulève ta couette y a 3 têtes sous ton drap
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Ouais, ouais, chérie on s'occupe de toi
Hey, hey, soulève ta couette, voilà Tuni sous ton drap

Tunisiano:
J'comprends pas, qu'avant au commencement, j'étais qu'avec des thons
Maintenant qu'j'suis devenu bon, qu'on voit ma tête, j'suis rien qu'avec des be-bom
Dû à la mise en place d'un album dans les bacs de qualité
Et là, tout d'suite j'ai vu l'augmentation d'mon taux de popularité
Tout comme cette fille qui veut s'accaparer mes biens
Mais Tunisiano est une pince et une bête de radin
Du style, la go aimerait qu'j'lui paye un verre au bistrot
OK, sert moi un demi et pour la miss, un verre d'eau
Même après ça, pour m'serrer la meuf m'a dit j't'invite au ciné
Quand j'l'ai repoussé, elle m'a dit d'la remboursé
J'ai halluciné, j'l'ai joué comme aç, elle, elle en voulait pour son argent
Elle m'a pris la bouche j'ai dit non, car c'était une
T'inquiète, j'regrettes les jours où j'me gratte les couilles
J'me dit, putain ma couille, t'aurais pu la prendre en levrette
Alors j'ai longuement réfléchi et fumé beaucoup de te-shi
J'ai fais 2 fois le tour de la té-ci, j'me suis dit qu'elle était sexy
Quand j'suis retourné, en effet j'l'ai retrouvé bien accompagnée
La go était déjà entrain de s'faire retourner
Juste une anecdote de ma vie tant pis
Je sais que la prochaine fois lorsque j'la verrais, ce sera

{Refrain}
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Ouais, ouais, chérie on s'occupe de toi
Hey, hey, soulève ta couette y a 3 têtes sous ton drap
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Ouais, ouais, chérie on s'occupe de toi
Hey, hey, soulève ta couette, Aket est sous ton drap

Aketo:
J'ai les chicots acérer surtout quand y a des go à serrer
Petite bière de malt au pépère mission
Les rassurées, coupe au gel plaqué reste sur l'coté, c'est Aketo
Mais là sans casquette ni boule à zéro
J'suis bien zé-ra, c'est rare sans rire ça va j'ai fier allure
Les survêt et pull au trou d' boulette on fait place à du sur mesure
Ça cocotte, fum-par Hugo boss beau gosse
J'ai jamais vraiment eu la cotte mais soir ce j'vais y aller féroce
J'suis dans l'plafond, qui s'fini au tel-ho
J'étais en planque sur le té-co
Hey ouais mon coco y a pas plus loco que oim, mon ego
La go n'a pas trop l'air de chipoter
C'est pas l'moment tripoter, on va tripoter les obus sans asé-bu
Elle a assez bu, j'sens qu'elle est bien de-chau
Résultat, on fini tout nu sous les draps
Et là c'est chaud chaud, j'suis son chouchou
Y a pas d'chichi, j'lui tape son châssis
Ce soir, j'suis chanceux et ouais j'suis pas revenu bredouille de la chasse

{Refrain:}
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Ouais, ouais, chérie on s'occupe de toi
Hey, hey, soulève ta couette y a 3 têtes sous ton drap
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
C'est l'sous-marin Aketo, en que-plan sur le té-co
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
Gringos, Black Renégos, ségnorita, toi aussi qu'est ce tu es beau
Hey, hey, soulève ta couette y a 3 têtes sous ton drap
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba
El sénior Tunisiano, ségnorita, toi aussi tu es beau Tunisiano
Fessier bombé, c'est une be-bom, aïe caramba
Je sors mon bimbo, pour la go c'est la rumba



Fait divers


J'ai été condamné pour outrage, putain de procureur m'a allumé
40 heures de TIG, j'ai fermé ma gueule et j'ai assumé
Mais j'ai crié mon innocence, demandé de la reconnaissance
Rien à faire le juge n'a pas voulu faire preuve de bon sens
Cause en connaissance de cause, la justice judiciaire
Suivi de près et même devancée par leurs bavures policières
Frère, les faits sont les suivants : la tête endommagée
Défigurée que j'ai gravé mon nom sur leur mur avec mon sang
Comprends, la rage est profonde
Marre du panier à salade, l'antisémitisme à la Française
Suivi par le râtelage, mais on n'en parle pas
Du FN, des flics et des skins armés
On préfère montrer du doigt les groupes islamiques armés
Demande à Mégret, s'il nous voit intégré, c'fils de putain
Donc cassos d'immigré qui fout le riffe à son scrutin
Mon comportement est le fruit d'une réalité
Plein de haine et d'une jeunesse qu'on a vécu n'importe comment
Quelle liberté d'expression dans c'pays facho
Où on exile ceux qu'en savent trop et assassine les marginaux
Richard le Grand, jugé pour viol, a purgé 2 ans
Mohamed Diamoté, jugé pour viol, a purgé 10 ans
Acte méprisant, regardes un peu, ça devient dangereux
La différence en nous et eux c'est 8 ans
On a beau s'plaindre, mais on fait rien contre ça
Quand j'vois le score du FN, j'me dis qu'on peut contrer ça
Tant d'fils d'immigré, si on s'mettait tous à voter
La France serait désemparée et l'adversaire serait humilié
Campagne électorale, chaque personne a des droits
Regardes la tête qu'il a quand j'lui demande ma carte électorale
La morale, j'incite au vote, 5 minutes c'est quoi ?
Et plus particulièrement, j'cause aux galériens qui votent pas tout comme moi
Notre force la voilà, donc à nous d'le faire
Passer à l'urne afin qu'ils cessent de nos casser les burnes

Leur injustice, leurs actes racistes et autres
L'armistice pour les nôtres qu'il la fasse signer à d'autres
On est en guerre, fréro, et c'est juste un simple fait divers
L'Etat veut notre peau, espérons qu'on sera aux choses divers
Leur injustice, leurs actes racistes et autres
L'armistice pour les nôtres qu'il la fasse signer à d'autres
On est en guerre, fréro, et c'est juste un simple fait divers
L'Etat veut notre peau, espérons qu'on sera aux choses divers

Si on répond à leur provocation, là c'est perdu d'avance
Et si ça part en altercation, pour eux c'est légitime défense
Leurs méthodes d'interpellations sont souvent passées sous silence
Ils donnent leur interprétation des faits
Ça y est la séance est levée, le juge a fait preuve de clémence
Mais ça on savait, y avait pas égalité au niveau des chances
Donc ma parole face à la leur n'a aucun poids
Face à la loi, je pars avec un handicap
Maintenant voilà, on sait que c'est comme aç
Faut pas s'voiler la face, y 'a toujours cette angoisse
Qu'un de ces quatre arrive un sale coup de poisse
Perquisition oit à 6 heures du mat pour du charras
Que la mille-fa est traumatisée et méprisé ces sales races
On peut pas nous l'reprocher, quoi qu'on dise ou qu'on fasse
Cramer dans nos clichés, renfermer dans nos carapaces
Aller voter, c'est un droit et un devoir qu'on a
On est né sur le sol français contrairement à nos rent-pa
Les élections arrivées, j'ai toujours pas fais mon choix
Par qui je m'sens représenter pas par un seul de ces mecs là
Donc où est la nécessité d'aller leur donner des voix
T'empêcher le FN de monter, moi c'est comme ça que j'le vois
Sachant que celui pour lequel j'vais voter, va pas changer quoique ce soit
Faut juste éviter l'pire, rectifier le tire
Arrêter d'jouer les martyres ou on va toujours en pâtir
Tout ça l'avenir à bâtir, la ge-ra et des choses à dire

Refrain

Hey cousin, en veilleuse et constate par toi-même
Tu n'verras qu'un pays qui veut t'voir soumis par son système
Un te-bé et facho, par ces lyrics je crache aux visages de ceux qui jugent
Enferme nos reufs au cachot
Une pensée à ceux qui sont partis avec la vérité
Tué par l'Etat mais corrompu et la réalité
Tout est prévu, tout est calculé à l'avance
On n'a pas l'profil type alors ils réduisent nos chances
Si on a l'malheur de l'ouvrir, elle sera nous faire taire
Car Babylone a le pouvoir et l'exerce sur nos frères
Y a eu de nombreuses victimes mais personne pour payer
Ils nettoient la bavure et l'affaire est classée
Arabe ou noir, ils aimeraient tous nous foutent dehors
Par contre, ils sont fiers de nous quand on porte une médaille d'or
Ça sent, ils aiment les étrangers quand ils peuvent en tirer profit
Un étranger devient français quand il marque deux buts pour c'pays
J'ai les yeux bien ouverts, on me fera pas voir ce qui n'est pas
Liberté, égalité, fraternité n'existent pas

Refrain


Faut de tout pour faire un monde


Y'a cette pervenche qui se fait insulter par le proprio du véhicule
Qu'elle vient tout juste d'aligner, fâché ce dernier la bouscule
Y'a ce mec qui vend sa merde aux gosses en mal de rêve
Et ce gars qui rentre foncdé chez lui à l'heure ou ses rents-pa se lèvent
Y'a cette mère de famille qui s'inquiète pour son fils
Et dès qu'il sort le soir à peur des contraintes de la police
Y'a cet adolescent qui sort de boîte et qui tient même plus debout,
Trop d'alcool dans le sang, y prend le volant et trouve la mort au bout
Y'a cet homme qui hait les nègres, les bicots même les juifs,
On appelle ça un fils de pute y'a pas d'autres adjectifs
Y'a ces riches bourgeois qui s'vouvoient entre frères et soeurs,
Se croyant supérieurs car nous n'avons pas les mêmes valeurs
Y'a cette racli qui présente son p'tit ami à ses rents-pa
Il s'avère que c'est un rabza et à leurs yeux ça ne passe pas
Y'a ce jeune qui rêve de flingues, de tunes, de trucs de dingue
Qui ferais n'importe quoi pour pas passer pour une baltringue
Y'a ce lascar irresponsable et inconscient
Qu'à quelque chose à prouver aux gens et qui purge 10 ans
Y'a c'connard qui veux me la faire à l'envers j'le vois venir à des kilomètres
Il sait pas qui s'avère qu'au bout du compte c'est moi qui vais lui mettre
Y'a cet femme qui pleure à genou devant la tombe de son fils
Elle n'a que ses yeux pour pleurer et sa haine envers la police
Et se tocard sûrement endormi pas réveiller
Qui gagne 50 millions au Lotto et qui va pas les chercher
Et cette vieille peau, qui tapine et ramène pas d'ients-cli
Elle met pas l'barreau même au plus pervers des papi
Regarde ce SDF que le système a exclu
Ca fait 6 ans qu'il dort dehors sa seule famille à lui c'est la rue
Y'a ce personnage qui demande des fonds pour la recherche,
Qui détourne le capital et en fait bon usage
Et y'a ce kamikaze qui s'apprête à faire un attentat suicide
Dans un bus prise d'otage bombonnes de gaz, big homicide
Y'a ce jeune de cité qui aimerait tant changer d'air,
Quitter les tours de béton pour une villa près de la mer,
Ouais y'a ce chauffeur de bus constamment angoissé et stressé
Qui bosse en banlieue chaude et a peur de s'faire agresser
Y'a cette femme qui apprend sa stérilité elle qui projetait de faire des enfants,
Pour l'adoption elle peut opter mais sera jamais une vraie maman
Y'a cette gamine qui perd sa virginité prématurément
Et qui devient rapidement une fille que l'on embobine facilement
Et tous ces huissiers de justice qui déboulent chez toi,
T'as pas d'maille eux y s'en foutent ils emportent tous c'que t'as
Y'a cette meuf qui joue la tasse et qui t'as kiffé
Donc t'es partis à la chasse tu l'as bluffer et tu l'as niqué
Par la suite elle t'harcèle mais quand tu lui dis qu't'es déjà casé
Cette grosse pute te fait ber-tom quand elle t'accuse de l'avoir violée
Y'a cette pouilleuse qui s'prend pour une bombe atomique
Alors qu'en fait c'est une crasseuse pleine de mimiques et de timinics,
Et y'a se teubè qui fourre une tasse sans savoir qu'elle à le das'
Pas mettre de pote-ca c'est yes mais jouer au con c'est aç
Et ce pauvre type qui se dit homme et macho
Sans fierté marié à une actrice de film porno
Et y'a ce gros crevard qui veut rien lâcher c'est tout pour sa poire,
Prétentieux et avare le genre de mec qui fout le cafard
Et ce mec qui arrondis ses fins de mois en vendant du shit
Et cette femme qui s'dit saine alors qu'elle suce des bites
Y'a ce gamin abusé physiquement par son professeur
Blotti dans la peur devant ces parents qui s'doutent de rien
Y'a des tit-pe qui ont grandi trop vite là où j'habite
Ils ont déjà tous fumé du shit ou font du bizness illicite
Et y'a cet homme qui frappe sa femme quand il a trop bu
Et ce gosse qui fugue de chez lui croyant que ses parents ne l'aiment plus
Et y'a ce prêtre de l'église catholique,
Impliqué dans un réseau de pédophilie frappant l'Asie et l'Afrique
Et y'a ce rappeur qui bluff les auditeurs et se fait passer pour se qu'il n'est pas,
A se qui parait t'es un killer t'es qu'un MC fils à papa
Et cette meuf perturbée psychologiquement,
Personne le sait mais son père l'a violée quand elle avait 9 ans
Et ce chômeur fini désespéré, poussé à bout
Devenu braqueur d'un soir et qui tente le tout pour le tout
Y'a ce faible d'esprit qui se fait endoctriner de-spee,
C'est devenu un ne-ski un bouffon frustré repentit
Y'a ce jeune milliardaire qui mène une vie de château
Et cette famille dans la misère qui survit dans le ghetto
Y'a des meufs graves qui tisent et qui bédavent,
Nymphomanes qui s'font ner-tour pas plus de 20 mecs dans les caves
Et cette conseillère d'orientation qui m'a niqué ma scolarité
J'avais des capacités que j'ai soit disant pas exploité
Et y'a ces hommes qui n'aiment plus faire la fête,
Qui veulent que leur vie s'arrête et qui finissent avec une balle dans la tête
Ouais y'a se politicien candidat à la présidence
Qui fait de belles promesses au peuple puis y se tire en vacances
Y'a ce condé qui bédave de la keuss qu'on dé,
Tourner sur la conso des jeunes qu'il vient d'interpeller
Et y'a ce mec qui garde la foi malgré cette vie de chien
Celui qui en chie dans sa vie mais qui dira tout va bien
Et ce tueur en série qui compte 7 morts à son actif
Qu'agit en banlieue parisienne et qu'es toujours fugitif
Et si tu te demandes pourquoi on te raconte tant de choses immondes
C'est qu'apparemment il faut de tout pour faire un monde
Y'a des mecs comme moi
Ou des mecs comme lui
Y'a même des mecs comme toi ...
Ca donne le monde ou l'on vie ...



La sentence

La réussite a toujours engendré de la jalousie
On te félicite mais tu sais très bien que c'est du ce-vi
C'est bien connu, c'est pas difficile à détecter
Mais tu peux tomber sur le cul si même ceux que tu respectais
Ceux que t'aurais jamais suspecté, en fait serait prêts à te becqueter
Jarter c'est dans la nature des gens
Des fois y a de quoi disjoncter mais c'est à toi d'etre intelligent
Evidemment, ou tu te fais marcher dessus si t'es trop ti-gen
Ouais c'est Tunisan' lui même, celui que personne aime
Enfin très peu, ya ceux qui m'aiment et ceux qui me portent et le M
Ouais des potes d'enfance, qui parlent mal, ca fait mal
Mais le résultat au final, c'est qu'on a pas les mêmes chances
De la jalousie y'en a, de l'hypocrisie en effet
Venant des mecs qui m'disent sartek puis va t'faire enculer
Des gars qui à mes débuts, m'écoutait m'disent c'est tout pourris
Et qui maintenant me cer-su, j'leur présente des racli
REFRAIN
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes qu'on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
A croire que ca les amuse de parler dans notre dos

Ca parle mal, je calcule pas je m'en bat les rouleaux
Ca m'fait de la pub et un peu moins d'boulot
J'les laisse parler qu'ils crevent tous ils finiront tous la tête sous l'eau
C'est l'odyssée du Sniper tema zincou ya trop d'flow
T'aimes pas ce qu'on fait, t'aimes pas ce qu'on dit
Sniper ca dechire, moi j'ai jamais critiqué moi
Et pourtant c'est ce qu'on me dit
Ca marche pour moi, ca marche pas pour toi
Donc tu parles sur moi, j'ecris pour toi et pour toutes les autres putes comme toi
La reconnaissance je la garde pour ceux qui nous soutiennent
Pas pour les cognos qui m'foutent la haine
J'reste simple, HipHop Sound System Style
Mec tu sais qu'au microphone ça défouraille
Ouaich le per-sni encore des balles à tirer
Rien à foutre des hypocrites on est là pour déchirer
On ira jusqu'au bout on tiendra l'coup pour ceux qui croient en nous
Malgré tous les croches-pattes mon équipe est encore debout
REFRAIN
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes qu'on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
A croire que ca les amuse de parler dans notre dos

Des médisants, oui, oui
D'la jalousie, oui, oui
Mithos, oui, oui
Enfoirés et traîtres, oui, oui
Bandes de putes, oui, oui
Hypocrites, oui, oui
Ceux qui prétendent être tes potes mais qui profitent, oui oui
C'est dommage, sa m'fout la rage, rien d'penser à ces connasses
Les vrais s'reconnaissent, bien heureusement et au passage
Dédicace aux anciens, Hamed, kiffeur de fonk
Quand au ptit frère, lui c'est plutot kiffeur de skonks
Saleté, j'te sers la main puis je t'entend jacqueter
Je t'ai capté, je t'ai donné mon amitié mais tu l'as becquetée
J'suis le jeux mais pourtant bien conscient des enjeux
Avec tout ce que ca engrange ouais faut sortir le grand jeu
Ca va grincer des dents-gereux, prend le flambeau dange-reux
A base de rentre-dedans-gereux, passe une couche les anges-reux
Sauf le message ca les touche, ou bien ca les dérange-reux
Présente pour mon entourage, et nique sa mère les rageux.
REFRAIN
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes qu'on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
A croire que ca les amuse de parler dans notre dos
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes qu'on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
Pour tous ceux qui nous descendent la sentence est tombée
Y'a des vrais, y'a des faux et des mithos / Alors avis aux abonnés
Même si sa les dérange on continue sans jamais se retourner
Les langues de putes on connait c'est pas à nous que tu vas la faire
A croire que ca les amuse de parler dans notre dos

Le mauvais fils

Ca parle dans ma tête pourtant jsais bien que c'est pour mon bien
Ca rentre dans une oreille ca sort de l'autre et j'me dis que c'est bien
Mieux comme ça
J'suis bien conscient que ca deçoit ma mille-fa
J'commence a grandir et c'est pas cile-fa
J'suis sûrement le mauvais gosse, sûrement le mauvais fiston
Celui qui joue le bosse alors que ma mère se fait du mourron
J'ai le coeur plein d'ambition que jai jamais concretisé
Quand a mon éducation ça je la dois a mes re-frè
Pourtant si je pars en couilles ça jle savait même pas
Même pour moi j'ai rien fais de mal meme si ya des soirs ou je rentre même pas
Mais est-ce le bien ou le mal qui guide mes actions
J'ai l'impression que chaque fois que j'fais quelque chose jsuis en infraction
Mes pulsions de t'facon negatives ou bien bonnes
Après tu m'étonnes que les commères au balcon disent que jdéconne
C'est vrai petit frère fume des spliff et casse des voitures laisse des fractures
Y a rien a faire va plus en cours et longe les murs
Y a plus le temps, c'putain de tier-quar m'a rendu guedin
Tu rêves d'argent mais tu ne fais rien
Tu sais c'est pas facile meme difficile de s'en sortir
Trouver une solution faire quelque chose avant de pourir
Ca parle dans ma tête pourtant jsais bien que c'est pour mon bien
Ca rentre dans une oreille ca sort de l'autre et j'me dis que c'est bien
Mieux comme ça
J'suis bien conscient que ca deçoit ma mille-fa
J'commence a grandir et c'est pas cile-fa
Ca parle dans ma tête pourtant jsais bien que c'est pour mon bien
Ca rentre dans une oreille ca sort de l'autre et j'me dis que c'est bien
Mieux comme ça
J'suis bien conscient que ca deçoit ma mille-fa
J'commence a grandir et c'est pas cile-fa
La nuit je m'endors, la tête pleine de rêves
Mais tout disparait tout s'efface lorsque le jour se lève
Les solutions qu'j'avais trouvées la veille se dissipent et
Aux yeux de maman j'reste l'enfant dissipé je dois anticiper
Participer au combat qu'est la vie, a mon avis
Faut-il encore avoir l'envie de rendre [...]
C'est pas du tout ce qui me faut mais pourtant
Je collectionne les méfaits
Mais j'fais ce qui me semble bon même si au fond ce n'est pas légal
Ma mère pleure s'inquiète pour moi
Et j'fais comme si ça m'était égal
A croire qu'j'suis un sans coeur, un être rempli de rencoeur
Mais aujourd'hui le brigand a pris le dessus sur l'enfant de coeur
Quand un arbre pousse de travers, il ne s'redresse jamais
Le dicton est beau mais, ne jamais dire jamais
Je met les choses au clair j'ai mis, les pieds dans le vice
1.9.9.9 Sheol ! alias le mauvais fils
Ca parle dans ma tête pourtant jsais bien que c'est pour mon bien
Ca rentre dans une oreille ca sort de l'autre et j'me dis que c'est bien
Mieux comme ça
J'suis bien conscient que ca deçoit ma mille-fa
J'commence a grandir et c'est pas cile-fa
Ca parle dans ma tête pourtant jsais bien que c'est pour mon bien
Ca rentre dans une oreille ca sort de l'autre et j'me dis que c'est bien
Mieux comme ça
J'suis bien conscient que ca deçoit ma mille-fa
J'commence a grandir et c'est pas cile-fa


EXERCICE DE STYLE (Sniper)

REFRAIN :
Mec tu sais qu’au – Microphone on défouraille – (2) Rabzas un négros – C’est l’SNIPER qui mitraille – Wesh le PER-SNI – 3 gâchettes verbales – EXERCICE DE STYLE – Pour les rudes boys on donne ça free style (BIS)
J’rappe en réaction à – Tout c’ qui a d’ mauvaises répercussions sur ma vie à – L’allure ou elle passe dans quelle direction allez à – La bel lek mec sans se poser d’ questions les aléas – De notre quotidien nous poussent à faire c’ qu’on – Nous à poser à faire frère en fait c’est clair qu’on – Est là pour défouraille sur vynil comme un cert-con à la – Beubon comme au Posca – Tout ça pour dire qu’on ne pense qu’à – Niquer l’ bénef’ Bougnoules et Kartlouches Auch pour tout vachecra – Big up Moumous et Youssef – Down avec le bon peura d’ pu(lecras) – J’test le micro mon crew l’ mettra – Mec tu sais pas – Si on chécra – autant d’ salp’ries – Que se soit clair entre nous elle sont pas tosgra – (bal)Tringue Mc fais ta ière-pris – Ou cour plus vite que les stosba – J’porte le Hip Hop dans mon cœur pas dans mes sketba – L’reste – On s’en bat les – Couille ma couille – Ca s’ barre en yeucou d’ tous les técos mes (rimes) – Font parler les douilles – Vu qu’ la France est toujours à téco – d’ ses peupons – PERSNI lyriques coup d’ fusil à peupon
REFRAIN
N’live N’direct du 9.5 v’ la du neuf zinc reçu 5/5 synchronisation de style voici le PER-SNI ! ! !
Ici c’est – L’ SNIPER ah ça c’est sur un – Crew tranchant comme un surin – Souverain – Du 9.5 en 9.8 s’ouvre un – nouveau chapitre (OUIAS) – Paré pour la guérilla – Au mic se pose le black reneg’ au flot vulgaire il y a – Pas d’ malaise à l’aise Blaise – Ecoute la basse qui pèse j’ pose pour ma clique mate ma thèse – « C’est d’ la bombe » pas d’ la foutaise faut s’ lâcher – Faut foutre le bordel faut jumper – Quand le B.L.A.C.K R.E.N.E.G.A – Revient shooter – S.N.I.P.E.R. – (AHH) L’black reneg’ au mic contrôle l’affaire frère – Ma clique est gaga – Stock de rimes à gogo – Fumantes comme l’ambiance ragga – Il faut qu’elle me mène au magot (OUAIS) – La hache est brandie – Le PERSNI s’est agrandi – Remballe ton style à franc dix – Ou « You gonna be down » comme Brandy – J’ai du cran dis – A ceux qui s’ marraient – Qu’ les crocos sortent du marais – Non pas du HIP HOP cabaret, vous – J’vous pisse à la raie – Sans arrêt des mets partent de ma bouche pour percuter des tronches – Le PERSNI ! – Le crew à la hauteur qui te dégage les bronches – 951 70 – Mon édifice – Fils – Pour mes frères du vice – Peace – J’esquisse puis déploie mes artifices
REFRAIN
Reindek ici c’est – L’métèque fumeur d’ popo – Tunisiano au mic et fais tourner à mes tepos – On est là pour défouraille – J’représente à mort – V’là l’SNIPER qui mitraille – Tout simplement hardcore ! – Ici c’est la de-mer y a rien à faire j’ traîne rien qu’avec des junks des gaillards – Qui partent en couille qui bé-dau et qui s’ croit au Bronx
100% tunisien
REFRAIN

LA JUSTICE (INEDITE)
Interprete : Sniper feat les porcs
Auteur : Sniper feat les porcs
Compositeur : Sniper feat les porcs
Année : 2001

Texte :

celle ci,est pour ceux qui ont disparu sous la torture,a tous ceux qui se battent qui tombent face a ce systéme d'ordures,systéme d'enflures
a cause de bavures policières,comme dit Salif:''voila a quoi la justice sert!''
y a + de mystères,on est comme des animaux pourchassés par l'homme
bonhomme,faut qu'on galope pour notre peau avant qu'ils nous dégomment
on se cache dans les hautes pour pas subir la sentence
mème si notre rève a tous c de niké un keuf a distance..

agents de police judiciaire,employés par l'état
le flingue bout de bras,dans le quartier en train de braquer mes frères
G flairé le danger,leur ace raciste et leur injustice,le FN représente le premié syndicat de police qui regroupe:
25% de la profession,1 sur 4,4 agents par véhicule,donc un fachiste dans chaque section!
policiers, douaniers, matons, paire de bracelets, baton, flingues automatik, et bombes anti-agressions
dans les tèces sa scrute, la menace est imminante
pendant qu'ils réprimendent,chez ces fils de putes sa recrute...

refrain:
qui a le droit de rendre justice?
CRS (...)
dis moi si comme moi ils te font préjudice?
j'les hais m'demande pas pourquoi
moi j'connais pa de keuf gentils ou courtois!
qui a le droit de rendre justice?
CRS (...)
dis moi si comme moi ils te portent préjudice?
maintenant que dire des arabes et des noirs placés dans leur service?

le sujet traite de flics donc j'me dois d étre sévère
j'peux pas commencer mon couplet sans la spéciale ''NIQUE SA MERE!''
dédié a tous ces fils de putes qui millitent pour ce pays
de la bac aux CRS jusqu'aux hommes en traillis
tous pétés a la vinasse,une haleine qui sent fort
un képi,une traque-ma,un flingue,sa les rend fort
quand la tension té-mon,Raymond appelle du renfort
sa joue l'homme fier et fort, sous l'uniforme sa sent le porc
j'ai 10 mesures pour m'exprimer
mon couplet j'le résume
nique sa mére la police
que leur drapeau se consume...

j'pillone,on peut pas opter pour le raisonnement bète et méchant,simple comme bonjour,
pour moi ya pa de keuf ti-gen!
mintes et mintes fois malmené pour délit de faciès
lyrics scientifiques de taille que j'postillone dans leur face(yes yes yo)
CRS galbés comme des bestiaux
(...)
histoire de narguer la BAC mec!

refrain

si t'es mal vu par ces gens là,fais pas le tueur
en cas de controle,reste cool
j'dis pas que faut faire le boufon,faut éviter les bavures
ce serait bète de se manger une balle parce que tu fais le brave
car une garce peut arriver en un seul geste
fait sur le tas ouais
sa devient + fréquent de nos jours,
des personnes qu'on tabasse a mort en garde a vue
prenez garde a vous,parce qu'il y a+ de corrompus
alors sauve toi de la quand sa pue le porc!
une famille qui pleure est égale a un commissariat qui rigole tout le temp
disant:''ce bougnoule n'a pas eu de bol putain!''
jamais d'inculpations,et cela devient une occupation
de mettre en sang un black avant incarcération
garçon,jte comprend si t as la haine après toutes ces patrouilles, qui vadrouillent soit disant,
c mème pas la peine
a croire,qu'on est tous vus comme des hyènes,
comme des bètes sauvages qu'on élimine dans un travail a la chaine
pourquoi faut-il qu'ils aient les nerfs après nous,les jeunes de banlieue?
est-ce leur salaire qui fait que..?
nous on s'en sort comme on peut!
mème s'ils nous arrivent de pas toujours s'faire de la maille honnète
c'est pas pour autant qu'il faut nous traiter comme des marionnettes!!

NIQUÉ LE SYSTEME
Interprete : sniper, tandem, eben, baccar
Année : 2001

Texte :

J'denonce le système dans lequel on vit tout en l’faisant fonctionner en consommant, difficile de faire autrement j'vis avec mon temps, suivant l'troupeau comme tout les autres moutons,j'reste militant mais c'est l'berger qui tient le bâton, qui nous l'met dans les roues et qui nous mène en bateau,nous fait ber-tom quand on marche encore à tâtons mais resserre l'étault, l'état, nous la met en beauté après la pluie le beau temps,squatter ou pas j’suis déjà blasé depuis longtemps
la France accueille à bras ouverts,mais les viteroller ont vite compris que Mégret n’était qu’une brute, mon cœur abrite la souffrance des colonies,( ?) c’n’est qu’un détail, c’est que Le Pen est un sale porc faire la misère c tabo pour les coupables les Coupables de contés, coupable de meurtre sur les colleurs d’affiche je paye de mon épiderme, une aide au commissariat qui ne referme pas devant tout

Voir l’arrivé de terroriste, ou la violence augmenter puis s’acharner sur l’islamiste fait la joie du nationaliste il suffit d’une chaîne à audience, d’un arabe dans leur rubrique pour outrager la vielle France, et choquer l’opinion public mais que dire de la république ? c’est que pour un bico ou un nègre les maigre salaires sont les même donc il touche le skeg retranscrit les joies et larmes, les cri et drames dénonce l’état et ses méfaits car la bouche est une arme


Refrain :

Niquer le système, ils auront le feu car ils ont semé la haine,
Qu’on les brûle, qu’on les vende, ou qu’on les jette dans la Seine
La jeunesse du Ghetto a d’la rage qui coule dans les vaines
Faut briser les chaînes pour
Niquer le système, ils auront le feu car ils ont semé la haine,
Qu’on les brûle, qu’on les vende, ou qu’on les jette dans la Seine
La jeunesse du Ghetto a d’la rage qui coule dans les vaines
Faut briser les chaînes.


tu te doutes pas à quel point il est terrible de lire dans l’abîme, le désespoir d’une communauté de survivre aux erreurs de la bible dans ce combat ultime je proteste me noie dans ces sombres desseins là où les déceptions se succèdent et ou s’accroissent ces certificats décès mais même en ces heures sombre et m’insurge sache que je ne cesserais de contester les conditions de vie en HLM la où c grec que c vrai, mais la France c pas la Hongrie si font que tu traîne ton pédigré pour que tu puisse un jour te prétendre libre

Hey ! Elle cherche a brûlé nos racines, tous les ans, tous les mois, tous les jours c’est nos frères qu’elle assassine elle nous tchatche, elle nous ment, elle nous bluf, elle nous bassine c’est l’ennemi du ghetto, un mauvais jour se dessine
Oh Babylone ! Ton système est conçu pour nous enterrer plus tôt mais y‘a des soldats, des vrais guerriers dans le ghetto avoir la foi, garder la tête haute, c’est ça qu’il faut faire pour faire lever l’metro, la maye Jo

J’aimerai être dans la peau, de ce flingue tenu dans la main d’un beur qui (?) canner Le Pen j’aimerai être dans la peau de ce surin tenue dans la main d’un nègre pour une balafre sur Mégret j’emmerde la droite et leurs élus, j’aimerait que mon majeur crève l’œil à Jean-Marie je me battrais pour la richesse, de mes racines quand un facho meurt, bagarre avec sourire

Refrain

J’ai vu les yeux d’la haine sous un drap blanc le Mississipi tuer des innocents, la France donner au FN + de 13% j’ai vu les frères combattre leurs propres frères des histoires à 5 francs, suivit d’un meurtre et d’un enterrement j’ai vu les yeux de certains hommes politiques qui avant de penser au peuple, ne cherche qu’à devenir président d’la république j’ai vu le reflet de mes yeux dans ce miroir d’décris mes peines sur le grimoire et ben avis de plus pour changer l’histoire

J’accuse les juges de faire preuves de pré jugé
J’accuse le droit donné a un seul hommes de pouvoir nous juger
J’accuse cet engouement qu’a l’humanité pour le dégoût
J’accuse les procureurs de mettre les mêmes sous écrous
J’accuse les chiens de l’état d’avoir la gâchette facile
J’accuse celui qui enferme un frère entre quatre murs
J’accuse certains prêtres de vouloir toucher ce qu’on a conçu
J’accuse nos ( ?) de n’être qu’une bande de délinquants
J’accuse les morts subites pour un paquet d’oseilles
J’accuse les dirigeants de tirer les ficelles
J’accuse les élues trouillard des ghettos de chez eux
J’accuse l’état de tout leur business mafieux
J’accuse la colère de trop bien faire son boulot
J’accuse ce système ou t’est rien sans fric
J’accuse cet arôme de drame d’être un zéphire de folie
J’accuse les élus corrompus de profiter de leur statut

Refrain

V.I.P. (VILAINS INVITÉS PATHÉTIQUES)
Interprete : sniper
Année : 2002

Texte :

Refrain: Snipa sou pa double fly
Double face 4 ouai faut qu'tu t'en charges
V.I.P, Vilains Invités Pathétiques
S.N.I.P.E.R c'est Tunisan' Blacko et Akéto
(x2)

Akéto: Soirée VIP open bar, S.N.I.P.E.R une go s'barre et laisse planer cette odeur de be-her, c'est ti-par ce soir y a qu'des jus d'oranges dans mon verre. J'ai déjà touché 6 verres et j'essaie d'arrêter d'boire. J'commence à scotcher, aller j'm'en vais faire marron et j'vois qui a d'ja Tuni et Black au tiro, y a du monde, les Dj balancent les selecta. _________ inondent et j'vois défilés les nectars. Comme par magie les proies sont dev'nues plus faciles, si j'ai bonne mémoire avant j'devais lutter des heures.Imagines! Y a même un gars qui m'a branché avec sa soeur, j'passe plus


Poster par : sniper

 
Erreurs, Ommission ou contenu illégal.







Autres chansons de :
SNIPER
Tout Les Lyrics Du Deuxieme Albums.
95/78
Sniper
Sans repere
Liberté d'expression
Paname All Starz (en entier...)
Elle (mes vraies sans fautes)
78/95
''Fallait que je te dise'' (Paroles exactes, arabe et traduction)
Panam All Starz
bon moment
Nique le système
tou les chanson de Sniper (les deux album)
catalogué coupable a chaque fois
Pris pour cible(vraies paroles en arabe)RECTIFICATION
Panam all starz (91 Essonne) le bon
sans reper (sans pere)
merci maman
Affaires De Famille
visions chaotiques

© 2013 - Paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.


Partager Share/Bookmark






 Options
- Imprimer le texte : Sniper
- Envoyer le texte : Sniper à un(e) ami(e)
- Autres chansons de : SNIPER
- Acheter le cd ou titre
- Télécharge la Sonnerie de "Sniper" pour ton Portable
- Toutes les sonneries de : "sniper"


Top Genres :
Top Langues :