Paroles.zouker.com, Toutes les paroles de chansons et traductions


AHTEKA, SUR LA LOGILO 4



ANTILOP S.A. :

Dans les cités, y a des guns (armes), tend l’oreille, t’entendra les clics qui refroidissent des frères, alarme leurs mères, la vie ici c’est la galère, tu crois quoi ! Ici on rêve de luxe, détruire la misère, plus connaître cette vie de misérable, mais c’est qu’un rêve. On mise gros dans les nesbis (bizness) pour demain vivre bien. J’ai opté pour le pera (rap), çà paye peu, mais ce filon, on le trouvera bien. J’suis ANTILOP S.A., j’viens de BRAZA et nulle part ailleurs comme PHILIPPE GILDAS, et j’ai pas de mal à l’accepter comme si on me disait : « Putain, j’ai le dass (sida). Ma clique en guise de oinj (joint), cash, foncedé (défonce) plus qu’un LIBANAIS rouge (joint). LOGILO mixtape, y-a danger, faut sonner l’alerte rouge. Si tu cherches des tapettes, t’as pas composer le bon numéro, ici c’est A.T.K., la clique que l’on craint comme l’empereur NEYRON.


AXIS :


J’aurais aimé être né avec des liasses en poche, une BM cabriolet, pour pouvoir pécho (attraper) plein de petites blondes ; avec elle faire des cabriolets. Traîné dans des soirées d’bourgeois, remplis de Baronne. Être un snob, un vrai, pour entendre les meufs (filles) marmonner : « Ce keum (mec) là, il a trop de frics, faut qu’il soit à moi pour l’été. ». Être un prince de la caillasse, un roi, un type trop convoité. Que les meufs (filles) disent que je suis un prince de la caresse pour mon genhar (argent), mais j’m’en foutrais, je profiterais à fond de toutes ces taspés (pétasse). Ouais !

A.T.K., MIDNIGHT RUN, LOGISTIK…

REFRAIN :

Freestyle, maximum de styles,
Lâche ta maille, taille pas fils,
APOCALYPSE sur le mix.
Freestyle, maximum de styles
Lâche ta maille, taille pas fils
MAXIMUM DE PHASES sur le mix.


FREDY K :


J’émerge des fonds, fait nétour (tourner) ta go (copine) comme la M.K.2. Les temps est long, les temps élan, aussi si jamais t’oublies FK de…
MAXIMUM DE PHASES……FK pour toi

Le mic (micro) mon dôme, tisse mes vers, embaume le chrome, fait qu’il y a trop D’mc qui chôment, pourrissent, engrener par les autres finissent au même remèdes : le rhum. Mon style est propre, les tâches s’en moquent, profitent de oim (moi) et de mes confrères. Je reste le bon comme…
Remède, tuerais comme…
FK 2 R.

LOGILO N° 4 « AHTEKA » (suite)

ANTILOP S.A. :

Première attaque, premier impact, on laisse les faux sur le pavé. Ils vont en baver. Dans leurs crânes, nos styles resteront graver. A la vitesse GRAND V, les putes ont va les trouver.

FREDY K :

Je deviens fou quand…
Mon cerveau bout quand…
Je sème mon boucan,
Plane comme un toucan,
Mon esprit s’envole, fout le camp…

ANTILOP S.A. :

A.T.K., ou heptagone, chaque côté un membre de mon crew (groupe). Si t’as repéré des clones qui font le clown sur scène, faut qu’tu montres où.

REFRAIN :

Freestyle, maximum de styles,
Lâche ta maille, taille pas fils,
MAXIMUM DE PHASES sur le mix.
Freestyle, maximum de styles
Lâche ta maille, taille pas fils
APOCALYPSE sur le mix.

AXIS :

J’amorce une sortie en douceur, dans l’interstice. Admets que tu kiffes (aime) notre style comme un poivreau kiffe le PASTIS. Je bosse avec mon crew (groupe), big respect à eux et à tous ceux qui ont kiffé notre style, même les envieux. L’année 1997 s’annonce rude, les groupes se ruent à l’attaque, pire qu’un missile SCUD. La guerre est annoncé, prend garde les vautours rôdent, mais pour l’instant s’arrachent notre skeud (disque) comme des émeraudes. ANTILOP S.A. à mes côtés pour un morceau qui sort du lot.

ANTILOP S.A. :

AXIS à mes côtés négro, çà fait un pur duo.
J’rêve d’une villa en AUTRICHE, avec tout autour rien qu’des riches. Deion idyllique, réaliser cet idéal unique, ma vie je la voyais comme celle de TONY MONTANA…
Mais je vis à PORTE DE VINCENNES, rêve de liasses et d’belles nanas.
Homme laborieux, j’travaille la rime, j’lâche une phase, tu reconnais l’arôme. J’viens de BRAZA, au CONGO, nation belligérante, c’est la merde. Faut qu’çà paye, frère. Cette vie devient trop amère. Ah ! Merde !la galère.

A.T.K., mon crew (groupe), ma clique. On touchera beaucoup de frics. S’y en a plus que prévu, j’aurais vraiment une sacrée trique. Merde !

FREDY K :

Les temps ont chuté, certains ont chutés, d’autres shootés. Les yeux ouverts, conscients, en plus ces fous, ils missent au shit (joint) eh !
Si t’es pas en masse, galbé en phases, on risque de te shooter. Faces armées, ou gosses armés, les passe-temps restent un danger. Ma ville munit en douilles, les fouilles, on me touille, d’la tête aux couilles. Ici c’est pas assez, les gars se becquettent, les gains pour d‘autres négros sont mis en dotes. Le biz (bizness) ramène LACOSTE, les polos font les rêves, les côtes auprès çà, que les fils ramènent, les potes sont jaloux.
Terrain miné, missions yeulcou (couille), ta vie y passe en deux coups.

REFRAIN :


Langue : Francais
Genre : Rap
Interprete : atk
Auteur : ANTILOP S.A – AXIS - FREDY K.
Compositeur : MIDNIGHT RUN [BEAT DE BOUL], SCRATCH : DJ LOGILO [SAGES POETES DE LA RUE]
Année : 1996

© 2008 - paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.