Paroles.zouker.com, Toutes les paroles de chansons et traductions


DRIPS(TADUC.)



Prélude (Obie Trice / Eminem)
Yo… Je suis malade / Bon dieu… T’es d’équerre, cabot ?
Refrain :
C’est pour ça que j’ai pas le temps. Pour ces jeu et ces trucs à la con / Ou ces putes au bout de ma queue. C’est comme ça que les mecs bien déraillent / C’est comme ça que les bites choppent la gougoutte. Les victimes tombent/ A cause de ces salopes pendues à nos queues, putain de poulettes sans les os / Voilà pourquoi j’ai pas le temps…
Couplet 1 : (Obie Trice)
Yo, je me suis réveillé encore arraché à cause de la picole. J’avais un paquet de beuh de la veille / des résidus de chatte sur la queue, Denise la nana du pressing, m’a baisé comme il faut, t’aurais vu / cette salope au gros cul, moi braquemart façon baguette, elle un corps d’athlète / que je lorgne de haut en bas, mon engin commence à enfler, on discute, on baise ou alors je veux bien être son nigga ? / je caresse cette chienne, je m’occupe de ses nénés, tout en sirotant cette bonne bibine que j’ai pas l’habitude d’acheter / Faut que j’y aille par derrière, obligé, c’est comme récupérer la thune des putes, enfin ça c’est une autre histoire / Parce que sûr, v’là de la cramouille sur canapé après avoir trinqué, ses fringues tombent comme Bishop in Juice / cartonneur de chatte, bouffeur de chagatte bien propre, j’approche mon engin de l’endroit plus chaud que le plus chaud des quartiers / T’arrête pas ! Réaction quand je suis en train de la bourrer, régulier comme un métronome, suçottage de doigts à la clé/ canon, le jus au bout de la tige quand elle me dit qu’il faut que je ralentisse, bientôt lâcher la purée / s’occuper de ce nigga comme un proprio d’esclaves. Dès que je me suis dessapé, elle a su que je voulais la tringler / Elle mousse des lèvres, celles entre les cuisses, ses poils genre sauce crème fraîche apéro où on trempe les biscuits / mais sans les nachos, n’empêche ma bite arrive à bon port, une cramouille plus étroite que les Blacks / on est sur la dernière ligne droite, dernier chapitre. J’explose dans les grandes largeurs. Puis j’écrase comme un salaud. Ensuite je me réveille / genre putain qu’est-ce qui se passe par ici, la chienne s’est taillée, sa chatte envolée / Elle s’est caletée / maintenant je suis vert, je m’étais pas protégé la teub et j’ai vraiment chopé cette saloperie , me dit le Docteur Wesley
Refrain
Couplet 2 : (Eminem)
Maintenant je lève plus la main sur les femmes, mais cette nana elle l’a bien cherché, vaudrait mieux que quelqu’un me la chope, avant qu’elle se prenne un coup de pompe dans le bide / et elle est en cloque, mais elle me nargue, elle me supplie de la jeter du haut de l’escalier / ma seule arme c’est la force et je veux recourir à aucune violence. Alors pourquoi elle me pousse à bout Elle m’aime plus ? Pourtant elle était pas en train de me serrer dans ses bras, à la porte, il y a à peine quatre minutes ? La vache je suis tout prêt de me taper cette traînée. Tu ferais quoi si elle te disait qu’elle demande le divorce ? / Elle va avoir un autre bébé dans un mois et il est de toi et tu apprends que c’est parce que cette salope est allée fricoter avec un autre / lui a sucé la bite, et elle t’embrassait sur les lèvres quand tu revenais, dans le Michigan, alors là l’affaire se complique / tu as l’impression d’avoir fourré le manche où fallait pas / alors tu deviens parano à chaque fois que tu attrapes un petit coup de froid, depuis qu’on t’a parlé de cette saloperie, tu surveilles ta bite/ tu vas à la clinique, les minutes passent, tu transpires, puis le toubib sort genre Dennis La Menace / et c’est évident, tous ceux qui sont dans le couloir ont le SIDA, il va même pas te faire entrer dans son bureau pour te le dire / Alors tu traces au bercail, tu vas coincer cette chienne quand tu la verras, putain tu vas lui tordre le cou yo / parce que tu l’aimes, jamais tu te serais attendu à ce coup tordu, Obie t’a raconté le scoop, comment a-t-elle pu tomber si bas ? / Bon dieu j’y crois pas, la pétasse bosse au pressing, elle me ramène des maladies à la maison, à revenir après la bite d’Obie/ quelle tromperie, merde cette pute est un génie, elle nous a tous embrouillés
Refrain
Je suis Busy
Que ces putes aillent se faire foutre
Qu’elles aillent toutes se faire foutre, rapportent de la caillasse
Shady Records, Obie Trice
Eminem, enculé de ta mère
Saloperie de nouveau millénaire… Ouais
Coupe ce truc.
Putain éteins ce truc


Langue : Francais
Genre : Rap
Interprete : eminem
Année : 2002

© 2008 - paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.