Paroles.zouker.com, Toutes les paroles de chansons et traductions


JE L'AIME à MOURRIR



Moi je n’étais rien et voila qu’aujourd’hui je suis le gardien du sommeil de ses nuits.Je vais me mourir.

Vous pouvez détruire tout ce qui vous plaira. Elle n’a qu’à ouvrir l’espace de ses bras pour tout reconstruire. Pour tout reconstruire, je vais me mourir.

Elle a gommé les chiffres des horloges du quartier. Elle a fait de ma vie des cocodès en papier, des éclats de rire. Elle a bâti des pores entre nous et le ciel et nous les traversons a chaque fois quelle ne veut pas dormir, ne veut pas dormir, je vais me mourir.

(Refrain) Elle a du faire toutes les guerres. Pour être si forte aujourd’hui, elle a du faire toutes les guerres de la vie et l’amour aussi.

Elle vide son mieux, son rêve de paline. Elle danse au milieu des forêts quelle dessine. Je vais me mourir.

Elle porte des rubans quelle laisse s’envoler. Elle me chante souvent que je dors d’essayer de les retenir, de les retenir. Je vais me mourir.

Pour montrer dans sa grotte cachée sous les toits, je dois clouer des nords dans les sabots de bois. Je vais me mourir.

Je dois juste m’asseoir. Je ne dois pas parler. Je ne dois rien vouloir. Je dois juste essayer de lui appartenir, de lui appartenir. Je vais me mourir.

(Refrain) Elle a du faire toutes les guerres. Pour être si forte aujourd’hui, elle a du faire toutes les guerres de la vie et l’amour aussi.

Moi je n’étais rien et voila qu’aujourd’hui je suis le gardien du sommeil de ses nuits.Je vais me mourir.

Vous pouvez détruire tout ce qui vous plaira. Elle n’a qu’à ouvrir l’espace de ses bras pour tout reconstruire. Pour tout reconstruire, je vais me mourir.


Langue : Francais
Genre : Pop Rock
Interprete : francis cabrel
Auteur : ?
Compositeur : ?
Année : 2739

© 2008 - paroles.zouker.com - Texte soumis aux Droits d'Auteur.
Réservé à un usage privé ou éducatif.